EN IMAGES - Une grande boule lumineuse a été observée ce dimanche soir en Bretagne, peu avant minuit. De nombreux internautes en ont été témoins. Il s'agit d'un météore.

Ce n'est ni le soleil, ni un ovni. Seulement un météore.
Ce n'est ni le soleil, ni un ovni. Seulement un météore.

Comme un flash lumineux qui traverse le ciel. Ce dimanche soir, aux alentours de 23h50, une grande boule de lumière a été aperçue traversant le ciel de Bretagne. Le phénomène n'a duré que quelques secondes, mais il a été constaté du côté de Brest, de la côte nord du Finistère mais aussi au large du port de Southampton, de l'autre côté de la Manche au Royaume-Uni, selon nos confrères de France Bleu Breizh Izel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"C'était un poil flippant"

Le météorologue Stéven Tual "était en voiture entre Rennes et Saint-Brieuc" quand il a assisté au phénomène. "La nuit était claire et d'un coup j'ai vu un objet passer, qui a vraiment illuminé le ciel d'une couleur verte-blanche", a-t-il raconté à franceinfo. "C'était vraiment très spectaculaire, je me suis demandé pendant un petit temps ce qui allait se passer", a-t-il ajouté.

D'autres témoignages semblent attester que l'objet a été vu en Normandie également, au Havre notamment. De nombreux internautes, comme le maire du Havre Edouard Philippe, ont partagé des clichés et des vidéos de cette boule lumineuse. Certains évoquent également un grand bruit, un gros "boom", qui correspond à l'onde de choc généré par la vitesse supersonique de l'objet. "C'était un poil flippant", assure l'un deux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

De l'au-delà (de Neptune)

Selon Vigie-ciel, programme qui dépend du Muséum national d'histoire naturelle, "un bolide très lumineux a été observé le 5 septembre 2021, à 21h 47(GMT), depuis un large quart Nord-Ouest de la France". En se basant sur les témoignages et trois des caméras du réseau FRIPON, les scientifiques ont pu reconstitué la trajectoire du bolide. "Il venait du système solaire externe, au delà de Neptune", détaille François Colas directeur de recherche CNRS à l'Observatoire de Paris, Institut de Mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). 

"Il est entré dans l'atmosphère au sud de la Bretagne et a terminé sa course dans la Manche" ajoute t-il.  Son énergie phénoménale, vient de sa vitesse, estimée à 70 km/s. "C'est 10 fois la vitesse à laquelle rentrera Thomas Pesquet lorsqu'il regagnera la Terre". 

Un bolide lumineux comme la Lune

Lorsqu'il traverse les couches denses de l'atmosphère, le météore s'échauffe au point de complètement bruler. C'est à ce moment là qu'il dégage une lumière intense. Selon François Colas, "il était aussi lumineux que la Lune".  Ce bolide guère plus lourd qu'un kilogramme n'a pas généré de météorites dans sa chute. 

Les scientifiques du programme Vigie-Ciel attendent à présent les données des sismographes terrestres pour mesurer l'impact sur terre qu'a provoqué l'onde de choc consécutive au passage du météore. Un tel phénomène n'est pas rare. Il s'en produit plusieurs par an mais l'horaire a favorisé cette fois-ci son observation.

Première ébauche de trajectoire de la météore.
Première ébauche de trajectoire de la météore. / Fripon/Vigie-Ciel

Des blagues sur le soleil et la Bretagne

Si la plupart des commentaires sont des réactions stupéfaites au phénomène, les mauvaises langues se délient également à cette occasion pour s'amuser des clichés sur la Bretagne. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix