Nous en avons tous dans la poche ou à portée de main. Les inventeurs de la batterie au lithium-ion ont été récompensés par le prix Nobel de chimie, ce mercredi.

Les membres de l'Académie suédoise royale des sciences dévoilent le visage des prix Nobel de chimie 2019.
Les membres de l'Académie suédoise royale des sciences dévoilent le visage des prix Nobel de chimie 2019. © AFP / NAINA HELEN JAMA

Téléphones portables, ordinateurs, véhicules électriques : elles sont partout. Commercialisées pour la première fois en 1991, les batteries lithium-ion ont changé notre mode de vie. Leurs inventeurs, l'Américain John Goodenough, le Britannique Stanley Whittingham et le Japonais Akira Yoshino, ont été récompensés par le prix Nobel de chimie 2019, ce mercredi.

"Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisée partout, dans les téléphones et ordinateurs et les véhicules électriques", rappelle l'Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix.

"Elle peut également conserver des quantités significatives d'énergie solaire et éolienne, ouvrant la voie à une société libérée des énergies fossiles"

A 97 ans, John Goodenough devient le plus vieux lauréat du Nobel. 

Une invention révolutionnaire

Les recherches autour de la batterie au lithium-ion ont commencé dans les années 70, en pleine crise pétrolière. Le Britannique Stanley Whittingham met alors au point une cathode innovante dans une batterie au lithium malheureusement trop instable pour pouvoir être commercialisée.

En se basant sur ces premières découvertes, John Goodenough, chercheur à l'université du Texas à Austin puis Akira Yoshino au Japon, chacun de leur côté, améliorent le système jusqu'à sa commercialisation en 1991. 

"Elles ont depuis révolutionné nos vies et ont jeté les bases d'une société sans fil et sans combustibles fossiles", salue l'Académie suédoise.  

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.