Le jury du prix Nobel a récompensé les deux hommes pour leurs travaux sur les neutrinos
Le jury du prix Nobel a récompensé les deux hommes pour leurs travaux sur les neutrinos © MaxPPP

Le prix Nobel de physique a été attribué ce mardi au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur McDonald pour leurs travaux sur les neutrinos, des particules élémentaires.

Le neutrino, pourtant si petit, en rougira peut-être. Cette particule élémentaire de la matière, qu'on pourrait rapprocher d'un fantôme ou d'un caméléon, a beau être un milliard de fois plus présent dans l'univers que chacun des constituants des atomes, n’en reste pas moins incroyablement difficile à détecter.

Comprendre le fonctionnement interne de la matière

Elle devrait pourtant animer au moins pour un jour la plupart des conversations de la communauté scientifique : ce mardi, le prix Nobel de physique a en effet été attribué au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur McDonald pour leurs travaux sur ces fameuses particules cosmiques. Les deux scientifiques se sont illustrés en mettant en évidence "les oscillations des neutrinos", une découverte qui permet de comprendre le fonctionnement interne de la matière et ainsi mieux connaître l'univers, a expliqué le jury suédois dans ses motivations.

Une découverte historique

"La découverte a mené à la conclusion, d'une portée considérable, que les neutrinos, longtemps considérés comme n'ayant pas de masse, devaient en avoir une, quoique faible", écrit le jury en saluant une "découverte historique". Le neutrino, qui intrigue les physiciens depuis les années 60, est en effet dépourvu de charge électrique, ce qui lui permet de jouer les passe-murailles. Sur 10 milliards de neutrinos traversant la Terre, un seul interagira avec un atome de notre planète et il faudrait une année-lumière d'épaisseur de plomb pour arrêter la moitié de ces particules qui ont pour propriété de muter souvent.

Oscillations, saveurs et métamorphose

Au cours de sa propagation dans l'espace à une vitesse proche de la lumière, le neutrino a l'étrange faculté d'osciller pour se métamorphoser en trois types distincts appelés "saveurs", en lien avec sa particule associée (électron, muon ou tauon). Le Nobel est assorti d'une récompense de huit millions de couronnes suédoises (environ 855.000 euros), divisée le cas échéant entre les lauréats. Le prix de chimie devait être annoncé mercredi, suivi de la littérature jeudi avec le nom du successeur de Patrick Modiano, de la paix vendredi et de l'économie lundi.

Le calendrier des Nobel
Le calendrier des Nobel © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.