Après un état des lieux de l'intelligence artificielle, les parlementaires font 15 recommandations pour que la France puisse jouer un rôle reconnu et sans dérive.

Intelligence artificielle
Intelligence artificielle © Radio France / Public Domain

Une semaine après le lancement du plan gouvernemental en faveur de l'intelligence artificielle et l'annonce d'une enveloppe de 250 millions d'euros pour soutenir la filière, les parlementaires français ont rendu un rapport imposant sur le sujet.

Intelligence artificielle ? De quoi parle-t-on exactement ? De tous les dispositifs tendant à remplacer les facultés cognitives de l'être humain. Il n'y a pas d'ordinateurs ou de robots aussi intelligents que l''homme de nos jours, mais de nombreuses recherches tentent d'approcher ce niveau d'intelligence et de conscience.

Après l'état des lieux, ils formulent 15 recommandations pour une intelligence artificielle "maîtrisée, utile et démystifiée", selon leurs propres mots. Pour eux la France doit désormais se mettre en ordre de marche.

Ce sont des parlementaires chargés d'évaluer les choix scientifiques et technologiques de la nation qui se sont penchés sur le dossier.

La recherche privée est en avance

Point de départ de leur travail : évaluer la place de la France, évaluer la réalité de la menace de l'intelligence artificielle proférée en 2015 par de grands chercheurs de la scène mondiale, mesurer le taux d'acceptation de la société et imaginer ce qu'il conviendrait de faire pour que la France ne soit pas distancée alors même qu'elle compte de grands chercheurs dans le domaine.

Dans un document de 500 pages, ils rappellent l'avance de la recherche privée par rapport à la recherche publique, le risque de domination par un petit nombre de grands groupes, américains pour la plupart.

Les enjeux de l'intelligence artificiels sont tels qu'ils suscitent un nombre de livres, de rapports et de prises de position exponentielle. Le monde du travail comme les relations hommes machines seront modifiées, au point de "changer nos vies".

Principaux accords commerciaux, progrès et produits de l'intelligence artificielle en 2016
Principaux accords commerciaux, progrès et produits de l'intelligence artificielle en 2016 © AFP

Parmi les 15 recommandations, on retiendra notamment :

  • Eduquer les enfants dès l'école à l'intelligence artificielle mais aussi les étudiants,
  • Mettre un cadre éthique mais pas de contraintes juridiques
  • Encourager la constitution d'un champion européen tout en créant plus de concours nationaux pour mobiliser les chercheurs français.

Des idées parfois contradictoires. Par exemple, le soutien aux jeunes entrepreneurs n'est pas formulé clairement, alors même que leur audace est saluée.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.