Pyramides de Giza
Pyramides de Giza © corbis

Ladécouverte d' anomalies thermiques sur une façade de la pyramide de Khéops, en Egypte, par une mission scientifique font renaître l'espoir fou d'élucider les mystères de la dernière des Sept merveilles du monde antique encore debout.

Avant, pour percer le mystère des Pyramides , les scientifiques devaient percer, tailler, couper, bref, abîmer ces monuments. L'opération Scan Pyramids, elle, entend faire la synthèse de toutes les nouvelles technologies non invasives, thermiques, modélisation, drônes... On mesure même des "méons" – ce sont, explique-t-on, des particules cosmiques. L'idée étant de comprendre comment ces immenses blocs de pierre taillés ont pu être agencés.

Ecarts thermiques

Par endroits, les premières explorations menées par les scientifiques ont montré que la température des pierres pouvait varier jusqu'à six degrés en journée . Ce sont ces anomalies que l'équipe d'exploration Scan Pyramids va tenter d'étudier sur une année. Ce projet ambitieux lancé depuis fin octobre utilise des caméras à infrarouges, une méthode non destructrice, pour cartographier sans la moindre égratignure le coeur des pyramides de Gizeh, monuments funéraires vieux de plus de quatre millénaires.

Les scientifiques espèrent détecter "la présence de couloirs et chambres inconnus", voire les traces de rampes permettant d'élucider l'énigme de leur construction. Ou plus simplement de détecter l'utilisation de matériaux différents, derrière la façade des pyramides, comme du sable, ou la présence d'espaces de dégagement. **Ecoutez, en long, l'interview de Mehdi Tayoubi, le codirecteur du projet ScanPyramids.**
Pas de promesses de découverte de chambre secrete, même si cela reste, évidemment, l'espoir de toute l'équipe. Une chose est sûre en revanche : on donne du rêve. La magie des Pyramides est une rente pour l’Egypte qui ces 15 dernières années a su s’en servir avec un art maîtrisé de la communication pour entretenir la flamme touristique. ### Fabrique à rêves Ce fut le cas lors de grandes opérations à coups de **directs en mondovision** , où des journalistes du monde entier assistaient à la progression de robots dans des petits conduits d’aération dans la chambre de la Reine, de Khéops, pour espérer découvrir des chambres secrètes.
Plus récemment, c’est ainsi dans **la tombe de Toutankhamon** que des scanners tentent de localiser la sépulture, jamais retrouvée, de Nefertiti… L'opération Scan Pyramids a elle débuté il y a quinze jours. Soit au moment où devait commencer une giganteque opération de relance du tourisme égyptien, sinistré depuis le chaos qui persiste depuis la révolution de 2011. Opération stoppée net par le crash de l’avion russe dans le Sinaï, il y a deux semaines, et qui a provoqué la fuite et l'évacuation de nombreux touristes d'Egypte. Mais le charme des Pharaons ont jusqu'ici toujours sauvé l’Egypte, dont les mystères et l’incroyable beauté perdurent, depuis plus de 4500 ans.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.