Souffrez-vous plutôt d'une céphalée de tension ou d'une migraine ? Qu'est-ce qu'une migraine ophtalmique et comment la reconnaître ? Retrouvez ici les explications du médecin généraliste Sauveur Boukris, données lors de son passage à l'antenne dans "Grand bien vous fasse" cette semaine.

Comment reconnaître une migraine d'une céphalée de tension (par exemple) ?
Comment reconnaître une migraine d'une céphalée de tension (par exemple) ? © Getty / Tharakorn Arunothai / EyeEm

Définition de la migraine

Sauveur Boukris : "C'est une céphalée primaire (c'est-à-dire une maladie en elle-même, elle n'est pas provoquée par autre chose). Elle a des caractéristiques cliniques très particulières et des mécanismes sous-jacents particuliers. Dans sa forme la plus habituelle : 

  • elle s'exprime par crises (et non pas continues) qui peuvent durer de 4h le plus souvent... à 48h, 72h
  • la céphalée est unilatérale (d'une seul côté de la tête)
  • pulsative (le patient ressent le cœur qui bat dans la tête)
  • d'intensité modérée à sévère
  • aggravée par les efforts physiques de routine : monter les escaliers...

Il y a aussi deux grands signes qui sont quasiment toujours présents  : l’hyperesthésie sensorielle avec une grande gêne à la lumière et au bruit, et une composante digestive avec, très fréquemment, des nausées voire des vomissements. 

N'importe qui peut faire une crise de migraine, dans un environnement un peu défavorable... 

Mais il y a des sujets qui répètent les crises. Ce qui définit la maladie, c'est la répétition des crises. Celles-ci reposent sur une sensibilité des neurones, génétiquement inscrite, qui fait que sous l'effet de facteurs déclenchant, identifiés ou pas, le cerveau envoie de mauvaises informations aux vaisseaux du cerveau. Ceux-ci sont alors le siège d'un double phénomène : inflammation et dilatation. C'est cette association qui fait mal".

Définition de la céphalée

Il existe 197 types de céphalées selon la classification internationale des céphalées. 

SB : "C'est tout simplement un mal de tête. On distingue des céphalées secondaires (qui sont provoquées par autre chose, la céphalée n'est qu'un symptôme… ça peut aller de la céphalée de la grippe à celle de l’hémorragie cérébrale) et puis il y a les céphalées primaires - et dans ce cas-là, le plus souvent, c'est la migraine".

Définition de la céphalée de tension

C'est la plus commune. Elle est peu fréquente, mais présente chez tout le monde. 

"On cherche des patients qui ne l'ont jamais connue, car ils ont sûrement un gêne de protection des céphalées qui nous intéresse" souligne le docteur. 

On confond souvent les céphalées de tension et les migraines. Pourtant, le docteur précise : "une céphalée de tension ne peut pas se transformer en migraine - mais les sujets migraineux peuvent avoir aussi des céphalées de tension, ce qui complique à la fois le diagnostic et la prise en charge".

La migraine avec /sans aura

SB : "La migraine sans aura ne s’accompagne pas de signes neurologiques. La migraine avec aura est, elle, précédée de signes neurologiques, avec environ une heure avant la crise, l'apparition de signes visuels dans une partie du champ visuel, avec des lignes fortifiées scintillantes. On appelle ça les "fortifications de Vauban". Ça peut aller jusqu'à des phénomènes sensitifs avec des sensations d’engourdissement du visage, de la main... et une difficulté à parler. 

Sébastien Bohler précise : "Au début cela a été pris comme un moyen d'accès aux mécanismes fondamentaux de la perception visuelle. Il y a  des chercheurs qui ont même dessiné les perturbations du champ visuel qu'ils observaient, avec un trou, une tache (qu'on appelle un "scotome")

Ces recherches ont débouché sur l'observation d'une onde corticale : une onde de dépolarisation des neurones. On voit ce phénomène neuronal qui se propage de l'arrière vers l'avant du cerveau tout doucement, au rythme de deux ou trois millimètres par minute et qui suit les circonvolutions du cerveau". 

Aller plus loin

ECOUTER | L'émission Grand bien vous fasse consacrée aux migraines

LIRE | Quels sont les facteurs déclenchant d'une migraine ?

LIRE AUSSI | Le magazine Cerveau & Psycho de cette semaine, consacré à ce sujet

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.