Qu’est-ce que l’imagination ? Les animaux en sont-ils capables ? L’"humanologue" (sociologue et spécialiste de la condition humaine) Jean-François Dortier et la philosophe Cynthia Fleury étaient les invités de l’émission "Grand bien vous fasse" avec Ali Rebeihi.

Les animaux aussi ont le pouvoir d'imaginer
Les animaux aussi ont le pouvoir d'imaginer © Getty / pchyburrs

Ils sont revenus sur cette possibilité du cerveau que les soixante-huitard avaient rêvé de mettre au pouvoir…

Définir l’imagination : un petit film intérieur

C’est la faculté que possède l’esprit d’évoquer des images mentales. Mais attention, nous prévient Jean-François Dortier : "On a l'habitude de voir l'imagination sous le seul angle de la rêverie, des utopies, des rêves ou de fantasmagories diverses. L'imagination est souvent opposée à la raison. Elle est alors vue comme une fuite hors du réel pour inventer des mondes féeriques. Or l'imagination, est quelque chose de beaucoup plus large.

L'imagination est aussi un instrument de connaissance et de pensée : les scientifiques utilisent l'imagination pour penser leur modèle.

Prenez la physique quantique. Que sont les quanta ? Une construction de l'esprit de l’un de ses fondateurs Richard Fridman. L'imagination n'est donc pas simplement une faculté créative. 

Chaque matin, du réveil au soir, on est porté par un petit film intérieur qui nous porte en pensée hors de nous-même pour nous extraire de notre condition. Les êtres humains sont très forts en cela"

L'imagination a métamorphosé notre condition animale

"L’imagination est le feu intérieur qui fait de nous des êtres humains", estime Jean-François Dortier. "C’est une capacité exceptionnelle. Peut-être existe-t-elle déjà à l'état embryonnaire dans le monde animal, mais nous l’avons particulièrement développée. 

Les chauves-souris ont inventé le vol ; elles sont le seul mammifère à voler. Les humains, eux, ont conquis une nouvelle dimension avec l'imagination. Elle a métamorphosé leur condition animale. Regardez autour de vous, tous les objets, les vêtements, les tables, les chaises, tout cela a été imaginé, pensé, conçu, construit avant d'avoir été réalisé. Nous baignons dans un monde imaginaire. Même dans notre assiette : lorsque nous mangeons, nous baignons dans des peurs et des désirs alimentaires. Les conceptions du repas sont aussi de l'imagination". 

L’imagination : pas efficace pour nous distinguer de l'animal 

Jean-François Dortier poursuit : "On a tendance à réduire l'animalité à ses fonctions de base. Or le monde animal est infiniment riche, diversifié et ouvert. Il y a des animaux bâtisseurs, comme nous : les castors qui construisent leur maison ou les oiseaux qui fabriquent leurs nids. Il y a des animaux joueurs, ou curieux comme les chats. Certains animaux vivent en société, comme les loups et d’autres mammifères. 

On sait maintenant que les oiseaux, et les singes sont capables transmission. Et les mésanges anglaises ont appris à ouvrir les bouteilles de lait dans les années 1920 et depuis, elles se sont transmises la technique d'un oiseau à l'autre. 

La palette de la cognition est très vaste dans le monde animal : l'intelligence, la mémoire, la perception, la communication, les émotions. Chaque espèce a ses spécificités. Nous, humains, avons particulièrement développé l'imagination. 

Pour résumer les choses, on peut dire que l'imagination est à l'être humain ce que la trompe est l'éléphant, les ailes aux chauves-souris et les plumes au paon.

"La grande déclaration de Cambridge en 2012 édictée par des neuro-scientifiques affirme que l'homme n’est pas le seul à disposer de la conscience réflexive, des activités de socialisation et d’imagination" nuance Cynthia Fleury. "Elle a ouvert des champs de recherche. On peut en avoir des aperçus avec les travaux des primatologues Frans de Waal, et Jane Goodall, ou de la philosophe des sciences Vinciane Despret qui font un travail exceptionnel. 

Cette dernière, Vinciane Despret, montre comment demain nous allons quitter un système où l'animal est objet de connaissances, pour devenir avec nous sujet participant de la connaissance. Ce n’est plus du tout la même Histoire. En comprenant le type d’intelligence des animaux, notre regard sur eux va changer. Et cela va ouvrir la définition de ce qu'est la connaissance, et bien sûr, modifier, demain, les relations entre les hommes et les animaux".

=> ECOUTER | Grand bien vous fasse sur les animaux

Avec : 

  • Jean-François Dortier, fondateur de Sciences humaines et fondateur et auteur unique de l'Humanologue
  • Cynthia Fleury, philosophe, psychanalyste, dirige la chaire de philosophie à l'hôpital Saint-Anne
  • Erwan Devèze, consultant en neurosciences, dirige Neuroperformance consulting

ALLER PLUS LOIN 

ECOUTER | Frans de Waal, invité des Savanturiers : "Oui, les animaux connaissent l’empathie et l’altruisme"

REGARDER | Cet épisode des Odyssées, le podcast pour enfants, qui raconte la vie de Jane Goodall

ECOUTER | Vinciane Despret, philosophe dans l'émission Une journée particulière : 'Il nous faut du courage pour oser dire que les oiseaux connaissent l'espoir' et dans l'émission Chacun sa route.

LIRE | L'Humanologue