Trou Noir
Trou Noir © Fotolia / Petrovitch12

Les scientifiques sont taquins. Il y a 40 ans, Stephen Hawking avait mis en lumière un paradoxe concernant les trous noirs à travers la théorie de l'évaporation. Aujourd'hui, il semblerait qu'il ait une réponse à apporter. Il a en effet émis une nouvelle hypothèse :

Je propose que l'information d'un trou noir ne soit pas stockée à l'intérieur comme on l'attendait mais à sa surface dans son horizon sous forme de supertranslation de cet horizon.

Stephen Hawking , Institut Royal des Technologies de Stockholm - août 2015

Ainsi ce qui composerait le trou noir ne se trouverait pas à l'intérieur de sa structure mais à l'extérieur. Pourtant l'explication du Professeur Hawking est loin d'être claire pour le commun des mortels comme pour certains scientifiques. Pour la Une de la Science du 1er septembre, Mathieu Vidard demande des éclaircissements à Aurelien Barrau, astrophysicien au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble .

Stephen Hawking avait donc créé un paradoxe où il démontrait que les trous noirs pouvaient s'évaporer et ainsi émettre des particules, perdant de ce fait la mémoire des astres qui l'avaient formé, c'est à dire "l'information" qui le compose. Cette théorie allait à l'opposé d'une autre théorie, la mécanique quantique.

Avec cette nouvelle proposition, Stephen Hawking entend répondre au paradoxe qu'il avait lui même formulé. Mais la solution est loin d'être trouvée.

Ré-écoutez la Une de la science du 1er septembre

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.