Peu à peu, le Soleil dévoile ses mystères. Par la simulation numérique, une équipe internationale impliquant des chercheurs français vient d'élucider l'inversion du magnétisme...

Image d’une éruption solaire obtenue par SOHO, observatoire du soleil et de l’héliosphère ESA-NASA
Image d’une éruption solaire obtenue par SOHO, observatoire du soleil et de l’héliosphère ESA-NASA © ESA-NASA SOHO-EIT

Le Soleil connait tous les 11 ans des pics d'activité, et génère à ce moment-là des éruptions. Le champ magnétique augmente par endroits, ce qui a des conséquences jusque sur Terre...

L'activité du Soleil suit des cycles de 11 ans, avec des périodes intenses, d'autres calmes. En période intense, apparaissent des taches noires à sa surface, zone de fort magnétisme et d'éjections de matière, qui donnent d'ailleurs des images spectaculaires. "Ce champ magnétique est généré du fait des écoulements qui animent l'intérieur de notre étoile", explique Antoine Strugarek, chercheur au CEA. "C'est une forme de bouillonnement, comme dans une casserole remplie d'eau."

Un Soleil, des guépards et des gazelles

Ce champ magnétique s'inverse à chaque cycle. Pourquoi ? La question n'était jusqu'ici pas résolue, mais grâce à la simulation numérique, Antoine Strugarek a échafaudé une théorie sur le sujet : "Quand le champ magnétique croît, il s'oppose à sa source, et par conséquent, finit par décroître, et ainsi de suite sous forme de cycles.C'est comme quand vous avez un système proie/prédateur dans la nature , des gazelles et des guépards : si la population de gazelles se met à croître, alors la population de guépards peut croître également. Mais si la population de guépards croît plus vite, les gazelles commencent à disparaître en grand nombre... Puis les guépards n'ont plus assez de nourriture, disparaissent, les gazelles n'ont plus beaucoup de prédateurs et peuvent recroître à nouveau, et ainsi de suite."

Outre qu'on pourra désormais appliquer cette théorie à d'autres étoiles, cette découverte va permettre d'avoir la météo solaire à 10 ou 15 ans. Le champ magnétique, à l'origine des aurores boréales, féeriques, peut aussi avoir son revers : endommager les satellites et les réseaux électriques, dont nous sommes devenus très dépendants. Avoir des prévisions météo, c'est être capable d'anticiper et de se protéger.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.