REPORTAGE PHOTO - Comme chaque année depuis 40 ans, 150 volontaires participaient ce mercredi à l'opération annuelle qui consiste à rassembler et baguer des centaines de bébés flamants roses, sur les marais salants d'Aigues-Morte, dans le Gard. Le baguage permettra ensuite de suivre les flamants de l'année dans leurs migrations tout autour de la Méditerranée.

Les raisons de ce baguage, expliquées par Jean Jalbert, le directeur de la Tour du Valat, le centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes, à Camille Magnard.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.