[BEST OF] Les neurones, les microbes, le syndrome de l'imposteur et l'orgasme féminin : voici une sélection des sujets abordés cette semaine dansLa Tête au Carré.

Écoutez le best of de la Tête au Carré :

Les neurones

Neurone
Neurone © psdesign1 - Fotolia.com

AvecPierre Marie Lledo

Dans quelles conditions perdons nous les nouveaux neurones de notre cerveau ? Un des premiers responsables de ce non renouvellement des neurones c'est le stress, en particulier à cause des hormones du stress chronique. Elles figent ces neurones qui ne pourront plus migrer dans le cerveau.

►►►Ré-écoutez l'émission "La régénérescence du cerveau à tout âge"

__

Les microbes

Hygiène
Hygiène © Fotolia

Avec Dominique Pestre et Kapil Raj

Le XIXe siècle est bien le siècle des microbes. Le microbe est partout dans l'espace public.

Cette constatation a entraîné des changements de comportements et d'usages dans le quotidien. On apprend à se laver les mains, les lavabos s'installent à côté des toilettes dans les foyers. C'est un phénomène beaucoup plus important que l'usage des vaccins qui en sont encore à leurs balbutiements. Selon les cultures, les usages pour lutter contre les microbes changent également, même dans l'architecture.

►►►Ré-écoutez l'émission "Modernité et globalisation des sciences au XIXe siècle"

__

Le syndrome de l'imposteur

Pokerface
Pokerface © Fotolia / Olly

AvecKevin Chassangre et Stacey Callahan

Pour évoquer ce syndrome, nous pourrions également parler de modestie pathologique. L'idée est que les gens souffrant de ce syndrome ont la conviction de ne pas mériter leur succès, de tromper leur entourage sur leur capacité à réussir.

Le syndrome de l'imposteur n'est pas à classifier comme une psychopathologie, c'est un syndrome et ce n'est pas quelque chose qui va interrompre de manière massive la vie de quelqu'un.

►►► Ré-écoutez l'émission "Le syndrome de l'imposteur"

__

L'orgasme féminin

masturbation féminine
masturbation féminine © Fotolia / vladimirfloyd

Avec Elisa Brune et Odile Buisson

Georges Brassens avait-il raison quand il chantait en 1972 son Quatre-vingt-quinze pour cent que :

Quatre-vingt-quinze fois sur centLa femme s'emmerde en baisantQu'elle le taise ou le confesseC'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses

L'orgasme féminin est-il atteint plus facilement seul ou avec un partenaire ? Si l'orgasme rend plus amoureux, si il est bon pour la santé et pour lutter contre le stress, il nécessite une bonne connaissance de l'autre. Ce qui expliquerait que les femmes manifestent plus de plaisir quand elles sont seules.

►►► Ré-écoutez l'émission "Le plaisir féminin"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.