la hausse du nombre de cancers du sein inquiète les experts
la hausse du nombre de cancers du sein inquiète les experts © reuters

Le président François Hollande a annoncé que le troisième plan de lutte contre le cancer (2014-2019) serait doté de 1,5 milliard d'euros, dont près de la moitié (730 millions) financera des mesures nouvelles. Parmi elles : un programme national de réduction du tabagisme avant l'été, étendre à 80% des femmes le dépistage du cancer du col de l'utérus et doubler en 5 ans ans le nombre d'essais cliniques contre le cancer.

François Hollande a développé les grands axes du troisième plan cancer. Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy avaient signé les deux précédents. Ce plan devrait concerner la recherche, les métiers et formations en cancérologie, la prise en charge du patient, sa vie pendant et après le cancer.

François Hollande fait de la lutte contre le tabac une priorité. Les explications de Danielle Messager

Un programme national de réduction du tabagisme avant l'été

Les associations de patients comme la Ligue contre le Cancer soulignent une faiblesse du Ministère de la Santé face à Bercy et demandent que sur les quatre milliards de bénéfice réalisés par l'Industrie du tabac, un milliard soit reversé à l'aide aux malades.

Très attendu dans ce domaine, François Hollande a répondu présent en annonçant un programme national de réduction du tabagisme avant l'été. C'est la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui sera chargé de le présenter.

Fumer à 17 ans, c'est prendre le risque de mourir avant 60 ans. (François Hollande)

lien image plan sida
lien image plan sida © Radio France

C'est en effet l'un des domaines où l'on peut mieux faire et où le plan Cancer 2 n'a pas réussi ses objectifs : celui de la prévention. La consommation de tabac a augmenté, avec une hausse de 2% du nombre des fumeurs entre 2009 et 2013, surtout des femmes et des chômeur, alors que le tabac tue 150 000 Français par an et ceci même si la recherche a progressé.

Etendre à 80% des femmes le dépistage du cancer du col de l'utérus

En termes de dépistage organisé, à l'image du cancer du sein, celui du cancer du col de l'utérus va être mis en place. Le président de la République souhaite étendre à 80% des femmes le dépistage du cancer du col de l'utérus. Le cancer du col de l'utérus aujourd'hui 3.000 femmes et provoque plus de 1.000 décès chaque année.

La généralisation du frottis (test de dépistage) tous les trois ans pour 80% des femmes contre 60% aujourd'hui réduira la mortalité de 30% en dix ans. (François Hollande)

Le président de la République a également annoncé le doublement "d'ici cinq ans " du nombre d'essais cliniques contre le cancer.

Les essais cliniques concernent aujourd'hui 25.000 patients. L'enjeu du plan cancer, c'est de doubler en cinq ans le nombre des essais cliniques pour qu'ils concernent tous les cancers et notamment les 1.700 cancers pédiatriques et toutes les régions, notamment celles qui sont aujourd'hui les moins concernées et je pense à l'outre-mer. (François Hollande)

Il s'agit d'un plan "Présidentiel", c'est donc bien François Hollande qui devra arbitrer et non les cabinets des ministères.

Pour Agnès Buzyn, directrice de l'Institut national du Cancer et invitée du journal de 18h d'Angélique Bouin, la principale avancée reste l'après cancer et le droit à l'oubli : ne plus être obligé de mentionner sa maladie pour un prêt bancaire si l'on été déclaré guéri.

Journée mondiale contre le cancer
Journée mondiale contre le cancer © Idé

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.