Chaque dimanche à 19h30, les enfants posent des questions sur France Inter. Questions insolites ou drôles mais toujours pleines de bon sens.

Bébé gourmand
Bébé gourmand © Getty

Cette question, c'est Fanny (9 ans 1/2) qui la pose à Noëlle Bréham dans Les Petits Bateaux.

Et Fanny a parfaitement raison. Je suis sûre que juste avant de cliquer sur le titre de cet article, vous avez essayé. Et vous l'avez donc constaté également, on ne peut pas avaler si on garde la bouche ouverte. Ce que confirme Marie-Claude Monfrais-Pfauwadel, médecin ORL phoniatre, psychologue et phonéticienne.

Explication : il y a plusieurs points de fermeture pendant que l'on déglutit.

La première partie de la déglutition, la préparation des aliments, qui va les amener de la bouche vers les amygdales s'appelle "le temps moteur". C'est un temps très conscient. A priori, on sait ce qu'on est en train de faire, on peut contrôler.

Ensuite, après les amygdales, on arrive à l'isthme du gosier, et là, on ne contrôle plus rien....

Avant d'écouter les explications de Marie-Claude Monfrais-Pfauwadel, prenons le temps de nous arrêter sur cette dénomination d'une grande poésie : l'isthme du gosier. Car il s'agit, tel un "isthme", d'une zone limitée par deux choses, la base de la langue et le voile du palais. Et ce n'est pas le seul isthme que nous ayons dans le corps, on parle aussi de l'isthme de l'aorte et de l'isthme de l'encéphale !

Mais revenons à notre déglutition et aux explications du docteur Monfrais-Pfauwadel :

Il vaut mieux donc fermer la bouche quand on avale, sinon on risque la fausse route.

Une exception : la régalade

► ECOUTER | Les petits bateaux par Noëlle Bréham

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.