Le prévisionniste est une référence mondiale en la matière. Ce super calculateur devrait lui permettre de mieux prévoir la météo et surtout les épisodes dangereux.

Mieux prévoir la météo et notamment les phénomènes climatiques majeurs
Mieux prévoir la météo et notamment les phénomènes climatiques majeurs © AFP / Valéry HACHE

Météo France va s'équiper l'an prochain d'un super calculateur. Il devrait permettre d'améliorer les prévisions des phénomènes dangereux,  comme les tempêtes, les crues, les canicules ou les orages cévenols. Le ministre de la Transition énergétique, François de Rugy vient de l'annoncer, lors des Assises nationales des Risques Naturels. 

Météo France est une référence mondiale et l'organisme se doit d'augmenter ses capacités de calcul régulièrement.

C'est une course sans fin que celle des grands calculs. Pour rester compétitif, il faut renouveler les machines tous les quatre ou cinq ans et c'est dans cette perspective que Météo France a lancé un appel d'offre aux industriels, appel d'offre financé par l'État à hauteur de 144 millions d'euros. La réponse est attendue en juin.   

L'objectif est d'être cinq fois plus puissant qu'aujourd'hui. Autrement dit, aux environs de 20 à 25 pétaflops c’est à dire 20 à 25  millions de milliards d'opérations à la seconde.  

De quoi revenir dans le top 20 mondial et d'être sur le podium européen, sachant que Météo France fournit des prévisions météo au monde entier en faisant tourner ses modèles. Un modèle c'est une simulation des scénarios possibles. 

Météo France possède Arpège pour les prévisions sur l'ensemble du globe. Et Arôme pour la France et l’Europe de l'Ouest, avec une précision kilométrique. Ce niveau de détail géographique est indispensable dans le cas de phénomènes intenses comme les orages cévenols, difficile à prévoir à cause du relief, les chutes de neige , les crues ou les cyclones outre mer.  

En augmentant sa capacité de calcul, Météo France espère aussi prévoir 6 à 12 h plus tôt ces épisodes extrêmes. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.