pollution
pollution © CC Señor Codo /

Le rapport du GIEC publié dimanche affirme que les gouvernements peuvent encore endiguer le changement climatique à un coût gérable, mais pour cela ils doivent engager à réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre d'ici la fin du siècle.

Il s'agit en fait de reussir à contenir le réchauffement sous le seuil des 2°C. Et ce ne sera pas possible sans réduirea au plus vite les émissions de gaz à effet de serre à zero. "Il y a encore du temps, mais très peu de temps", prévient Rajendra Pachauri, qui préside le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Pour y parvenir il faut réduire de 40% à 70% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050, puis jusqu'à zéro en 2100", note le rapport de synthèse de 40 pages, résumant les travaux de 800 scientifiques présenté à Copenhague.

Le rapport de synthèse du Giec servira de base à la conférence sur le climat qui se déroulera fin 2015 à Paris.

parus depuis septembre 2013, note que les températures moyennes à la surface du globe ont déjà progressé de 0,85°C depuis 1880 et les premiers relevés fiables indépendants.

Pour y parvenir, le rapport prône un renforcement des économies d'énergie, une amélioration de l'efficacité énergétique et un basculement des sources d'énergie fossile vers les énergies renouvelables (solaire, éolien) ou le nucléaire.

Pour Michel Jarraud, secrétaire général de l’OMM, l’agence météorologique de l’ONU basée à Genèv, on peut encore éviter le pire.

Michel Jarraud avec Anne-Laure Barral

Il faut des décisions fortes et courageuses dans les tous prochains mois

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.