Maryam Mirzakhani
Maryam Mirzakhani © CC International Mathematical Union (IMU)

Le franco-brésilien Artur Avila est entré la nuit dernière dans le cercle fermé des très grands mathématiciens, en obtenant la médaille Fields : sorte de prix Nobel de mathématiques. A 35 ans, il se voit couronné avec trois autres chercheurs, dont une femme, c'est une première pour la Fields : l'Iranienne Maryam Mirzakhani.

Artur Avila confirme le rôle au plan mondial joué par les mathématiques françaises, selon le président de la République François Hollande. La France est la deuxième nation derrière les Etats-Unis, en nombre de lauréats de ce prix attribué tous les quatre ans, à quatre mathématiciens maximum, de moins de quarante ans.

Le franco-brésilien Artur Avila, lauréat de la médaille Fields

Si le couronnement des français est constant depuis 1936, date de la création de la Fields, le monde des maths lui change ces dernières années. "Tout s'accélère ! On n'a jamais autant publié", déclare Jean Dolbeaut, le directeur de la fondation Sciences Mathématiques de Paris. Il y a plusieurs explications à ce phénomène. Le nombre de mathématiciens ne cesse de croitre, particulièrement dans les pays dits émergents : Chine, Inde, Brésil ...

Internet créée une émulation mondiale

Quelque soit le domaine de mathématiques - appliqués, fondamentales, classiques, probabilistes - la grande majorité des chercheurs profite des outils offerts par internet : des contacts quotidiens via Skype, un accès rapide aux publications du monde entier ... Celà créée une émulation mondiale considérable.

la médaille fields décernée pour la première fois à une femme
la médaille fields décernée pour la première fois à une femme © reuters

Les résultats de toutes ces recherches bénéficient à l'ensemble des sciences. Les autres domaines, la biologie par exemple, utilisent de nombreux logiciels développés grâce aux avancées des mathématiciens. Nous en profitons aussi dans notre vie quotidienne pour la compression du son de notre téléphone portable ou encore de l'image des vidéos sur internet. Derrière toutes ces technologies, il y a des travaux mathématiques. Devant cette internationalisation , les mathématiciens français cherchent à obtenir une plus grande reconaissance des pouvoirs publics, pour ne pas en rester au stade des décorations, comme la médaille Fields.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Le portrait d'Artur Avila

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.