l'onu fait état de progrès spectaculaires face au sida
l'onu fait état de progrès spectaculaires face au sida © reuters

Nouvelles recommandations pour la prise en charge des personnes séropositives : les dernières remontaient à 2010 et comme la recherche évolue, il faut soigner différemment c'est-à-dire tout de suite après un diagnostic.

C'est dès le diagnostic qu'il faut donner un traitement antirétroviral. Les recommandations du groupe d'experts sont très claires : on n'attend plus de voir comment évolue l'état de santé, le virus une fois découvert doit être attaqué tout de suite.

Les études ont prouvé que plus on frappe tôt, moins le virus a le temps de s'en prendre au système immunitaire, un bienfait pour le patient et pour les autres car avec un traitement le risque de transmission du virus diminue considérablement.

L'autre grande recommandation, c'est d'amener au dépistage toutes les personnes qui ignorent leurs séropositivité via des tests rapides. Les tests rapides d'orientation diagnostique (Trod) permettent de déceler le virus en quelques minutes à partir d'une goutte de sang prélevée au niveau du doigt. Pas plus de 30 000 de ces tests rapides ont déjà été effectués. Quant aux auto-tests, qui permettent de se dépister seuls, ils ne sont pas encore en vente en France.

On estime en France à 150 000, le nombre de personnes porteuses du virus du sida, mais seules 110 000 sont suivies, il faut donc mieux dépister avec de nouveaux outils.

Traitement du SIDA
Traitement du SIDA © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.