Cette décision des prendre des antirétroviraux reposerait sur un choix personnel
Cette décision des prendre des antirétroviraux reposerait sur un choix personnel © maxppp

L'Organisation mondiale de la santé propose aux homosexuels ayant plusieurs partenaires de prendre des antirétroviraux à titre préventif. Cela leur permettrait de se prémunir du virus du Sida.

Prendre des médicaments sans être malade, préventivement. C'est ce que préconise l'OMS aux homosexuels pour mieux lutter contre le Sida. L'organisation précise que "cette décision repose sur un choix personnel".

Par conséquent, l'institution "recommande fortement aux hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes de considérer la prise des antirétroviraux comme une méthode supplémentaire de prévention face au VIH". L'autorité de santé réagit aux chiffres d'un rapport qui signale une augmentation du nombre d'infection par le VIH au sein de la communauté homosexuelle.

Une explosion de l'épidémie

Le directeur du département VIH de l'OMS, Gottfried Hirnschall, a même évoqué : " une explosion de l'épidémie" chez les homosexuels. Cette augmentation du nombre de personnes contaminées est sans doute liée au manque de prévention. Plus de 33 ans après l'émergence de cette terrible épidémie, l'angoisse est aussi moins grande au sein de ce groupe. Pourtant actuellement, les homosexuels sont 19 fois plus exposés que le reste de la population au risque de contamination.

La prise de ces antirétroviraux, et bien sûr l'usage de préservatifs, pourraient diminuer les risques de 20 à 25%. Le 20 juillet, la question sera plus largement évoquée à l'occasion de la Conférence internationale sur le Sida à Melbourne.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.