Cette semaine, les scientifiques ont fait le point sur les recherches à l'occasion de la conférence internationale sur le sida organisée à Durban en Afrique du Sud.

La conférence internationale sur le sida était organisée à Durban en Afrique du Sud.
La conférence internationale sur le sida était organisée à Durban en Afrique du Sud. © Maxppp / KEVIN SUTHERLAND

Deux millions et demi de personnes sont encore infectées chaque année dans le monde par le virus du sida (VIH). Ce chiffre est le même depuis dix. Cette donnée statistique, on la retrouve dans un rapport publié cette semaine à l'occasion de la conférence internationale sur le sida organisée à Durban en Afrique du Sud.

Pour le docteur Haidong Wang, principal auteur de cette étude parue dans la revue médicale The Lancet HIV, cela donne "une image inquiétante de la lenteur des progrès" pour réduire les nouvelles infections par le VIH.

Chaque jour, près de 7.000 ont été infectées

Chaque jour, près de 7.000 ont été infectées par le virus ces dix dernières années, après une période de reflux rapide entre 1997 et 2005. Ces chiffres sont "stupéfiants", a analysé Peter Piot, le directeur de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

30 millions de morts depuis les années 1980

Toute cette semaine, les scientifiques du monde entier ont présenté les dernières avancées de la lutte contre cette épidémie qui a fait plus de 30 millions de morts depuis les années 1980. Pour l’année 2015, trois-quarts de ces nouvelles infections sont survenues en Afrique subsaharienne.

Entre 2005 et 2015, le taux de nouvelles infections par le VIH a augmenté dans 74 pays. En Europe, la Russie (57.340) et l'Ukraine (13.490) sont les deux pays qui présentent en 2015 le plus grand nombre de nouvelles infections.

Cette situation déjà dramatique pourrait encore s'aggraver avec la baisse des financements des programmes de lutte contre le VIH. "En 2015, ils sont passés en-dessous du niveau de 2014, et dans de nombreux pays aux faibles ressources, les moyens consacrés à la santé sont faibles et ne devraient augmenter que lentement, si encore ils augmentent", a regretté Haidong Wang.

"Une augmentation massive des efforts des gouvernements et des organismes internationaux est requise pour atteindre les quelque 36 milliards de dollars (33 milliards d'euros) nécessaires chaque année pour réaliser l'objectif de mettre fin au sida d'ici 2030", a mis en garde Christopher Murray, directeur de l'IHME (Institute for Health Metrics and Evaluation).

En 2015, 38,8 millions de personnes séropositives

En 2015, 38,8 millions de personnes étaient séropositives contre 28 millions en 2000. Les décès dus au sida ont baissé à 1,2 million en 2015, notamment grâce à l'intensification des traitements antirétroviraux (ARV) et à la prévention.

Mais malgré les progrès, la plupart des pays sont encore loin d'atteindre l'objectif fixé par l'Onusida de traiter 90% des patients infectés d'ici 2020. Mais seuls 4 séropositifs sur 10 bénéficient d’un traitement ARV en 2015.

Aucun vaccin, aucun médicament ne soigne le sida. Les scientifiques réunis à Durban mettent en garde à l’image de la Française Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine pour la co-découverte du VIH : "Nous ne savons pas quand nous aurons un remède, ni si nous aurons un remède…Cela ne signifie pas qu'un remède est impossible, il s'agit simplement de dire qu'un vrai remède est très, très difficile à trouver.»

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.