Solar Impulse s'est envolé cette nuit du Caire en Egypte pour la dix-septième et dernière étape de son tour du monde. L'avion solaire devrait atterrir mardi à Abou Dhabi.

L'avion Solar Impulse, lors de son décollage au Caire
L'avion Solar Impulse, lors de son décollage au Caire © Maxppp / MOSTAFA ALSHEMY

L'avion solaire Solar Impulse a décollé tôt ce matin d'Egypte pour faire route vers Abou Dhabi, d'où il était parti le 9 mars 2015, entamant la dernière étape de son tour du monde inédit lancé il y a plus d'un an avec le Soleil comme unique carburant. L'appareil est piloté par le Suisse Bertrand Piccard, qui avait réalisé le premier vol transatlantique d'un aéroplane capable de voler sans carburant, grâce à ses batteries emmagasinant l'énergie solaire.

"C'est un projet pour l'énergie, pour un monde meilleur", a lancé le pilote Bertrand Piccard avant le décollage, estimant que le voyage serait "difficile".

Pesant seulement 1,5 tonne mais aussi large qu'un Boeing 747, Solar Impulse vole grâce à des batteries qui emmagasinent l'énergie solaire captée par quelque 17.000 cellules photovoltaïques sur ses ailes. L'avion vole généralement à un peu moins de 50 km/h, même s'il peut aller jusqu'à doubler sa vitesse lorsqu'il est en pleine exposition au Soleil.

Les précisions de Béatrice Dugué

1'16

Dernière étape pour Solar Impulse

Par Béatrice Dugué

Le tour du monde en 500 et quelques jours

L'avion solaire avait atterri au Caire le 13 juillet dernier après avoir quitté Séville dans le sud de l'Espagne, au terme d'un périple de 3.745 kilomètres, effectué en 48 heures et 50 minutes.

L'avion a jusqu'ici fait escale à Mascate (Oman), Ahmedabad et Bénarès (Inde), Mandalay (Birmanie), Chongqing et Nankin (Chine), puis Nagoya (Japon) et Hawaï (Etats-Unis), où il avait fait une escale technique imprévue de plusieurs mois. Il a également traversé l'Amérique du Nord, s'arrêtant à San Francisco, Phoenix, Tulsa, Dayton, Lehigh Valley et enfin New York.

Un tour du monde sans carburant pour Solar Impulse
Un tour du monde sans carburant pour Solar Impulse © Radio France / Visactu
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.