Tara Pacific va sillonner le Pacifique pendant deux ans afin d'étudier les coraux
Tara Pacific va sillonner le Pacifique pendant deux ans afin d'étudier les coraux © MaxPPP / Christian Talon

Le voilier Tara quittera ce samedi soir avec la marée son port d'attache, Lorient, pour la plus grande expédition jamais consacrée aux coraux, menacés par le changement climatique partout dans le monde.

Pendant plus de deux ans, Tara Pacific va sillonner le Pacifique afin d'étudier les raisons qui ont conduit à la disparition de 20% des coraux et à la menace qui pèse sur 20 autres pour cent d'ici 40 ans. Le corail est un être vivant spécial, à la fois animal et végétal car il vit en symbiose avec des algues mais aussi des bactéries et des virus et on connait mal les échanges entre ces différents partenaires.

70 escales, 40 archipels visités et 40.000 échantillons récoltés

L'expédition Tara Pacific vise à mieux comprendre comment naît, vit et meurt un corail. Les récifs coralliens sont des écosystèmes indispensables aux littoraux et aux populations qui y vivent, à la fois protecteur et garde-manger. Mais on sait peu de choses sur eux selon Serge Planes , le responsable de l'expédition chercheur au CNRS.

Le corail c’est un animal qui vit en symbiose avec une algue donc c’est un complexe à la fois végétal et animal. La partie algue produit l’essentiel de la nourriture, c’est cette symbiose qui est le moteur même de la croissance puisque c’est elle qui apporte l’énergie à l’animal. C’est l’animal qui lui va se dupliquer et qui va ensuite croître et faire que le récif va pousser.

L'expédition a trois objectifs principaux détaille Denis Allemand , du centre scientifique de Monaco et codirecteur de l'expédition.

Premier objectif c’est d’étudier la biodiversité des coraux non seulement de l’animal corail mais de tous ces petits micro-organismes qui vivent à l’intérieur de l’animal et qui forment finalement un organisme à part. Deuxième objectif c’est d’évaluer l’état de santé des récifs éloignés de toute zone habitée et le troisième objectif c’est d’étudier les mécanismes d’adaptation possibles des coraux aux changements climatiques.

Soixante-dix scientifiques de toutes les disciplines vont se relayer à bord. Comme pour le plancton, l'idée est de connaitre les coraux et leurs partenaires bactéries, virus ou algues jusqu'à leur profonde intimité c'est à dire leur ADN.

Trajet de l'expédition Tara Pacific
Trajet de l'expédition Tara Pacific © Radio France / Visactu
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.