Cet engin de plusieurs mètres de haut, inauguré par l'Institut Pasteur ce jeudi, est un cryo-microscope électronique, si précis qu'il permet d'observer les cellules à l'échelle de l'atome. Une révolution technologique qui laisse présager des avancées importantes dans le domaine de la santé.

Jean-Claude Manuguerra est responsable de la cellule d'intervention biologique d'urgence à l'Institut Pasteur
Jean-Claude Manuguerra est responsable de la cellule d'intervention biologique d'urgence à l'Institut Pasteur © Olivier Roller - Maxyma

C'est un appareil géant pour observer le tout petit avec une précision inégalée qui suscite bien des espoirs... Pour le voir, il faut se glisser au sous-sol de l'Institut Pasteur, à Paris. Là, dans une pièce ni trop chaude, ni trop humide, un petit bijou à plusieurs millions d'euros... ou plutôt, un gros engin de 3,8 mètres de haut. Un microscope si précieux qu'il a fallu plusieurs années pour en fabriquer l'écrin blindé, destiné à le protéger de toute vibration ou perturbation électromagnétique. "Il est tellement sensible qu'un simple cri pourrait ruiner l'expérimentation", s'est étonné un de ses utilisateurs, au Royaume-Uni.

La cryo-révolution

Il faut dire que Titan Krios dépasse tous ses congénères : il permet de grossir les cellules vivantes des millions de fois et de voir à l'échelle d'un atome, soit un dixième de nanomètres ! Une très haute résolution qui ouvre la voie à des études jusqu'alors inimaginables, pour mieux comprendre les mécanismes moléculaires à l'œuvre dans certaines maladies et contribuer à la conception de nouveaux médicaments.

Les biomolécules sont étudiées non plus à température ambiante, mais sous azote liquide, c'est-à-dire à -195°C.
Les biomolécules sont étudiées non plus à température ambiante, mais sous azote liquide, c'est-à-dire à -195°C. / Shee-Mei Lok National

Dans la machine, l'échantillon est cryogénisé pour être maintenu dans son état naturel, puis traversé par un faisceau d'électrons hyper puissant. Le "cryo-microscope" à très haute résolution est relié à des écrans d'ordinateurs restituant les images en trois dimensions d'une qualité inédite. Il peut aussi générer rapidement quantité de données. Douze échantillons peuvent être observés en même temps.

À l'Institut Pasteur, le microscope Titan Krios pourra fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7
À l'Institut Pasteur, le microscope Titan Krios pourra fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 / Institut Pasteur

La cryo-microscopie électronique a été distinguée d'un prix Nobel de Chimie, l'année dernière, pour son apport dans la compréhension des complexes moléculaires du vivant. En France, il n'y a que quatre microscopes d'une telle définition. Titan Krios aidera à mettre au point de nouveaux vaccins et de nouvelles molécules. Les applications dans le domaine de la santé sont vastes : meilleure liaison entre les médicaments et les protéines, réparation de l'ADN ou encore développement de stratégies contre le cytomégalovirus (HCMV), principale cause infectieuse d'anomalies congénitales.