Ségolène Royal a défendu son texte à l'Assemblée nationale
Ségolène Royal a défendu son texte à l'Assemblée nationale © maxppp

La loi de transition énergétique arrive enfin à l'Assemblée. Deux ans et demi après le début du quinquennat, il aura fallu quatre ministres de l'écologie, pour présenter cette loi qui fixe des objectifs ambitieux comme par exemple la réduction de moitié de la consommation d'énergie d'ici à 2050.

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal ouvre cet après-midi les débats sur ce texte phare du quinquennat "relatif à la transition énergétique pour la croissance verte". La lecture des articles débutera seulement lundi prochain. Près de 2.000 amendements ont été déposés. De ce fait, les députés pourraient siéger jusqu'au week-end du 11-12 octobre. Le gouvernement espère que le texte sera définitivement adopté au printemps prochain. Les travaux parlementaires sur cette loi sont suivis attentivement par la société civile.

Ce mercredi matin, c'est précisément ce qu'ont voulu dire les militants de France Nature Environnement qui sont allés manifester à proximité de l'Assemblée, avec des boulets aux pieds. Ils ont d'abord rassuré les forces de l'ordre inquiètes devant ces forçats de l'énergie. "Les boulets sont en plastique, ils sont légers" explique un militant.

Les boulets de l'écologie Total, Areva ou EDF

Sur ces boulets, des inscriptions, Total, Areva ou EDF, "parce que c'est vraiment une entreprise qui a des intérêts contradictoires avec l'intérêt national et général qui est de réduire sa consommation d'électricité" explique Solène, une militante qui porte aussi un tee-shirt "libérez nous des boulets de l'énergie".

Pour Benoit Hartmann, porte-parole de France nature environnement, la loi ne permet pas de remplir les objectifs ambitieux qu'elle se fixe comme la diminution de la consommation d'hydrocarbures et d'électricité.

En l'état actuel des choses, cette loi atteint un quart des objectifs qu'elle se fixe" explique Benoit Hartmann, porte-parole de France nature environnement.

La ministre de l'Ecologie dément. Pour Ségolène Royal, cette loi met la France en tête de la transition énergétique en Europe.

La loi de transition énergétique
La loi de transition énergétique © IDÉ
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.