La communauté scientifique est en émoi après avoir reçu des signaux très étranges venant d'une lointaine étoile. Plusieurs explications plus ou moins surprenantes sont possibles...

Le radiotéléscope d'Arecibo a capté d'étranges signaux
Le radiotéléscope d'Arecibo a capté d'étranges signaux © Maxppp / Thais Llorca

Celle qui fait fantasmer les amateurs de science fiction, c'est évidemment la piste d'extra-terrestres tentant de nous "téléphoner". Hypothèse qui n'est d'ailleurs pas si farfelue, si l'on songe que les hommes eux-mêmes communiquent par ondes radios : que ce soit pour écouter France Inter par exemple, ou quand vous téléphonez. Or, les astronomes américains de l'observatoire d'Arecibo à Porto Rico ont justement capté ce type d'ondes provenant de Ross 128, une naine rouge autour de laquelle ils cherchaient des exoplanètes.

Or les naines rouges n'émettent pas d'ondes radio... Depuis, ça phosphore pour éliminer les hypothèses une à une, explique Stéphane Corbel, directeur de l'Observatoire de radio astronomie français. "La première chose, c'est d'essayer d'exclure toute nature humaine : les ondes radio sont utilisées par les humains pour communiquer. On pourrait avoir une origine humaine locale, par des instruments sur Terre, mais ça pourrait aussi être produit par des satellites, qui communiquent avec la Terre pour transmettre leurs données. A priori, le signal détecté ne correspond pas à ce qu'on observe avec les satellites habituellement, mais on ne peut pas totalement l'exclure".

La source est peut-être plus lointaine dans l'univers. Ce serait alors une simple coïncidence qu'elle semble venir de Ross 128, située à 11 années-lumière seulement.

Pour élucider le mystère, d'autres observations vont être faites par d'autres télescopes. Si cela se reproduit, ce serait vraiment une nouveauté : pourquoi pas, par exemple, une onde gravitationnelle, dont les astronomes se demandent si elles ne seraient pas parfois accompagnées d'onde radio.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.