Le découvreur de Little Foot, Ronald Clarke, montre l’endroit où il a découvert les quatre os du pied fossilisés dans une grotte
Le découvreur de Little Foot, Ronald Clarke, montre l’endroit où il a découvert les quatre os du pied fossilisés dans une grotte © Reuters

L'australopithèque "Little Foot", découvert il y a près de vingt ans en Afrique du Sud, serait âgé de 3,67 millions d'années, selon une équipe de chercheurs qui a réalisé une nouvelle datation de ce célèbre fossile.

Parmi les australopithèques, ancêtres anciens de l'homme moderne, un spécimen fait couler beaucoup d'encre depuis 15 ans : "Little Foot", du nom des trois premiers os de pied trouvés en 1994 dans une grotte du site de Sterkfontein, au nord-ouest de Johannesbourg, en Afrique du Sud. Il a fallu trois ans pour extraire tout le squelette a été extrait de sa gangue rocheuse, dure comme du béton.

Mais c'est l'âge de Little Foot qui a longtemps fait l'objet de controverses. La toute dernière datation à laquelle a participé un chercheur de l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), va mettre tout le monde d'accord : Little Foot a 3,67 millions d'années. Le petit "homme singe" sud-africain est donc plus vieux que Lucy, une autre australopithèque trouvée en Ethiopie en 1974 et dont l'âge présumé serait de plus de 3 millions d'années.

L'étude publiée dans Nature en profite pour s'interroger sur le berceau de l'humanité. Certes en Afrique mais où?

Pour Laurent Bruxelles, géomorphologue, chercheur à l'Inrap :

Cela remet l'Afrique du Sud dans la course de l'évolution humaine, alors que depuis plusieurs décennies, l'Afrique de l'Est tenait la corde.

Laurent Bruxelles au micro de Sophie Bécherel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.