2 500 enfants et adolescents sont traités pour des cancers en France, mais la prise en charge est inégale. Selon l'endroit où vous habitez, vous n'avez pas forcément les meilleures informations sur les thérapies possibles.

Comment réduire les inégalité de prise en charge des cancers pédiatriques ?
Comment réduire les inégalité de prise en charge des cancers pédiatriques ? © Maxppp / IP3 / Alex Baillaud

C’est pour remédier à cette disparité d'information que deux associations ont mis en place u-link.eu, une plateforme internet, soutenue par du mécénat, et qui centralise tous les essais cliniques en cours pour les cancers pédiatriques et propose une aide financière pour se rendre dans les centres ou ces essais sont pratiqués.

Parce que tous les médecins ne sont pas forcément informés des essais cliniques en cours ou qui vont sortir. Parce que l'accès à cette information essentielle peut dans certains cas sauver une vie, ou permettre en tout cas de gagner du temps et d'aller mieux, le Docteur Jean Michon, pédiatre oncologue à l'Institut Curie et président de la société française des cancers de l'enfant et adolescent a voulu cette plateforme pour mettre tout le monde sur un pied d'égalité : "Dans les jours qui viennent, il y a un essai unique au monde qui s'ouvre à Gustave Roussy à Villejuif, à l'Institut Curie à Paris, et au centre Oscar Lambret à Lille. On a beau pousser les informations par mail, tout le monde ne sais pas à que moment ces essais ouvrent. Sur le site, il y a toute l'information sr tous les essais ouverts."

Sur le site, il suffit de taper l'âge de l'enfant et sa pathologie pour trouver les renseignements utiles, les essais mais aussi les lieux d'hébergement à proximité de l'hôpital, les maisons des parents et si besoin, les contacts nécessaires pour une aide financière, car c'est parfois aussi à cause de cela que des familles renoncent à faire le déplacement.

Docteur Jean Michon : "J'ai vu des enfants pour lesquels il y avait eu des difficultés pour le voyage et je ne peux pas dire tous ceux que je n'ai jamais vu, mais je sais qu'il en existe. L'aspect financier peut être un frein."

Pour l'instant, le projet dispose d'un budget pour les familles d'environ 50 000 euros. De quoi payer quelques trajets et nuits d'hôtel pour les parents.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.