Aller bronzer à Paris Plage et... se faire tester au coronavirus. Deux activités a priori incompatibles et pourtant, rien de plus banal dans le monde post-Covid. Tests sérologiques et PCR y sont en effet disponibles gratuitement et sans ordonnance.

Visiteurs de Paris Plage en juillet 2020
Visiteurs de Paris Plage en juillet 2020 © AFP / BERTRAND GUAY

"Je viens boire un verre mais en même temps, je vérifie que je suis en bonne santé." Drôle de combo pour Marine, qui à peine son déjeuner transat terminé, est venue se faire tester au coronavirus. Sans symptôme apparent, la trentenaire vient faire un test sérologique pour savoir si oui ou non, elle est "immunisé" au Covid-19. "Je voudrais aller voir ma mère, elle a 66 ans et je serai plus rassurée si je sais que j'ai développé des anticorps au virus." Marine espère donc être testée positive.

"On est à l'air libre, pas confinés en laboratoire, ça dédramatise"

Trente minutes de file d'attente sur les bords de Seine, face à Notre Dame, mais les Parisiens patientent au soleil. "Ça dédramatise ce moment, on est à l'air libre, pas confinés dans un laboratoire", se réjouit Marine, chapeau de paille et lunettes de soleil sur le nez. Elle n'a pas adopté le dernier accessoire à la mode : le masque. S'il n'est pas obligatoire à Paris plage - espace en plein air - ceux venus se faire tester le porte quasiment tous selon Constance, employée de la mairie de Paris.

"On ne peut pas contraindre les gens à porter le masque, mais quand on leur en propose, ils le mettent", explique Constance, qui estime que les trois-quarts des personnes dans la file d'attente sont masqués. Pour autant, la distanciation sociale n'est pas franchement respectée dans la file d'attente, aucun marquage ne contraint les gens à rester à un mètre les uns des autres. Ce que regrette, Philippe, 86 ans, à peine rentré d'Italie : le retraité profite certes du cadre "détente" de Paris Plage, mais il prend ses précautions.

500 personnes testées chaque jour, gratuitement et sans ordonnance 

"J'ai mon masque, mon propre stylo, je m'éloigne un peu et ensuite j'irai me mettre à l'ombre sur un transat, je serai plus détendu", témoigne cet habitué de Paris Plage. C'est justement cet esprit "détente et responsabilité" qu'Anne Souyris, adjointe chargée de la santé publique à la mairie de Paris, cherche à promouvoir. "À Paris Plage,on propose depuis longtemps des tests pour le VIH et des ateliers de sensibilisation aux premiers secours. Aujourd'hui, face à cette nouvelle maladie, il fallait s'adapter", et d'avouer "c'est vrai qu'on a beaucoup de monde, 500 personnes par jour entre ici et la Villette, on va peut-être penser à mettre en place des marquages". 

Depuis vendredi, des tests PCR sont également disponibles, ils permettent de savoir si vous êtes malade du coronavirus, ou si vous l'avez contracté dans les quinze derniers jours. Tous comme les tests sérologiques, ils restent gratuits et accessibles sans ordonnances. Mais cette fois-ci, impossible d'attendre quinze minutes sur place pour les résultats, ils prendront quelques jours à vous être transmis par mail. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.