La Semaine européenne de la réduction des déchets débute ce samedi 16 novembre. L'occasion de parler bonnes pratiques en matière d'écologie, comme éviter de jeter les déchets organiques aux ordures ménagères. Dans le XIIe arrondissement de Paris, les habitants d'un immeuble ont mis en place un compost collectif.

Loic participe au compost collectif de son immeuble
Loic participe au compost collectif de son immeuble © Radio France / Marianne Yotis

Dans les appartements, pas d'odeur. Ici, les bacs à compost sont entreposés dans un coin du jardin pour ne pas gêner. Les déchets sont répartis dans trois bacs.

"Dans le premier bac, on stocke les matières sèches comme les copeaux de bois. On les utilise ensuite dans le bac central qui regroupe les matières organiques qui se décomposent avant qu'on transvase vers le 3e bac, où la décomposition va se faire plus lentement et où on récupérera le compost pour l'utiliser pour le jardin", explique Loïc, l'un des habitants de l'immeuble. 

Dans ce bac le compost, qui a déjà commencé à prendre forme, est laissé au repos avant d'être utilisé pour le jardin
Dans ce bac le compost, qui a déjà commencé à prendre forme, est laissé au repos avant d'être utilisé pour le jardin © Radio France / Marianne Yotis

La vingtaine d'habitants qui participe activement au compost, s'organise pour le gérer. Par messages, sur les réseaux sociaux, ou même affichés sur la porte d'entrée, ils sont informés du moment où ils doivent faire le transfert de déchets organiques d'un bac à l'autre. 

Quelques rappels également concernant ce qu'il faut éviter de mettre dans le compost."Comme on est assez nombreux à participer au compost, il faut éviter les agrumes ou tout ce qui a une décomposition trop lente. On essaye aussi d'éviter ce qui peut nuire aux vers, par exemple les oignons, l'ail ou tout ce qui pourrait être vermifuge", liste Ghislaine, la compagne de Loïc. La viande ou le poisson sont aussi à éviter. 

Le compost a été mis en place il y a un an et demie

Ce sont des propriétaires qui ont lancé l'idée, acceptée par l'assemblée de gestion de l'immeuble. Ils bénéficient d'un soutien de la mairie qui répond à leurs questions et vérifie que le compost est de bonne qualité.

Un guide de la mairie de Paris est d'ailleurs mis à disposition, en ligne, pour ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure du compost.

Dans l'immeuble, les habitants ont des boites pour rassembler leurs déchets organiques avant d'aller les mettre dans les bacs du jardin
Dans l'immeuble, les habitants ont des boites pour rassembler leurs déchets organiques avant d'aller les mettre dans les bacs du jardin © Radio France / Marianne Yotis

Chaque participant dispose d'une petite poubelle verte, dans son appartement, pour stocker les déchets organiques, avant d'aller les vider. Attention à bien nettoyer pour éviter les larves, "ce qui peut être très désagréable" avertit Loïc. 

Le compost est bien fourni pour le moment. La quantité est suffisante pour le jardin. La copropriété ne dispose pas de potager, mais les arbres et les fleurs bénéficient de cet engrais naturel. En plus d'enrichir le sol, l'opération allège les sacs poubelles. Le compost pourrait ainsi permettre de réduire les déchets de 77 kilos par an et par personne.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.