Depuis 1919, la loi en France impose que la durée d'une journée de travail n'excède pas 8 heures. C'est le cas aujourd'hui encore avec la réglementation sur les 35 heures hebdomadaires. Dans la réalité, la journée ne fait pas tout à fait 8 heures pour tout le monde, c’est selon les catégories de travailleurs.

En France, les Français travaillent en moyenne 37,3 heures par semaine (Dares 2018)
En France, les Français travaillent en moyenne 37,3 heures par semaine (Dares 2018) © Getty / .

"La journée de huit heures" (c’est-à-dire la semaine de 48 h de l'époque) a été instaurée par la loi du 23 avril 1919. Le débat était en cours depuis la mi-novembre 1918, les feux de la première guerre mondiale à peine éteints. Il s'agissait d'ailleurs de préparer les grands principes d'une législation internationale dans le cadre du Traité de Paix. 

Historiquement, 8 heures par jour en France, pour ne pas être en retard sur l'Europe

Parmi ces principes figurait la journée de 8 heures, "pour les usines à marche continue et les mines", dans un premier temps. Après réflexion, la commission chargée de ce dossier adopta un texte incluant la journée de 10 heures dans l’industrie et de huit heures dans les usines à feu continu. 

La France n'avait pas le choix. Si nombre de députés ne voulaient pas contraindre les patrons avec une durée de travail imposée à 8 heures, c'est la géopolitique qui les a contraints à cette avancée sociale. 

Dans le cadre de la Conférence de la Paix qui s'ouvre en janvier 1919, on projette la création de la "Société des Nations" et d'une "Organisation internationale du Travail". La France voudrait avoir le beau rôle dans cette Conférence, mais elle est déjà dépassée par l'Allemagne et l'Autriche qui appliquent déjà la journée de 8h, l'Italie est en train de les faire appliquer par branche. La Conférence syndicale internationale de Berne (dès le 5 février 1919) demande que la Société des Nations adopte le principe de la journée de huit heures. Bref il y a urgence pour la France de monter dans le train des avancées sociales. Le projet de loi est donc déposé le 8 avril, seulement quatre jours avant que la Conférence de la Paix n'adopte des mesures en faveur des ouvriers, dont les 8 heures, à inscrire dans le Traité de paix. En France le texte de loi est adopté le 23 avril, soit 11 jours après l'adoption par la Conférence de paix. 

Aujourd'hui, 8 heures par jour, différemment pour chacun

La journée de 8 heures était donc au départ réglementée pour une semaine de 6 jours maximum, soit 48 heures hebdomadaires.  
En 1936, le gouvernement du Front populaire ramène cette durée hebdomadaire du travail à 40 heures et accorde deux semaines de congés payés. Une troisième semaine de congés sera donnée aux travailleurs en 1956, et la quatrième en 1969.
De 48 heures hebdomadaires on est passé à 39 heures en 1982, après l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République. En 1998 arrive la loi Aubry sur les 35 heures hebdomadaires.

Aujourd'hui, selon la Dares, direction des de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, une partie des salariés est soumise à une durée collective de travail dépassant 35 heures : certains disposent en contrepartie de droits à congés de façon à atteindre l’équivalent de 35 heures sur l’année (soit 1 607 heures annuelles) ; d’autres effectuent des heures supplémentaires régulières intégrées à l’horaire collectif. 

D’autres, enfin, relèvent d’un forfait annuel en jours. Les salariés à temps partiel ont, en moyenne, une durée habituelle de travail de 23,3 heures par semaine. La durée annuelle effective des salariés à temps complet s’établit à 1 652 heures et celle des salariés à temps partiel à 976 heures. 

Les cadres et professions intellectuelles supérieures ont des durées de travail plus longues que les professions intermédiaires, les employés et les ouvriers. Les salariés du secteur privé travaillent en moyenne plus que ceux du public. Les femmes ont des durées de travail moyennes plus faibles que les hommes, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle. Le recours aux heures supplémentaires rémunérées, qui concerne uniquement les salariés à temps complet, est plus répandu dans les petites entreprises, et dans les secteurs de la construction et de l’hébergement-restauration.

Pour comparaison avec d'autres pays, où les législations sont différentes, il faut prendre en compte les temps hebdomadaires. Dans l'Union Européenne à 28, on travaille en moyenne 36,4 heures par semaines. La France est à 37,3 heures, et les Pays-Bas ont une durée moyenne hebdomadaire de 29,3 heures. Les Britanniques sont en tête avec 36,8 heures par semaine.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.