Réchauffement climatique
Réchauffement climatique © VICTOR DE SCHWANBERG/Science Photo Library/Corbis

L’année 2015 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée, et de loin. C’est le constat de l’agence météorologique américaine. Le réchauffement climatique est inéluctable.

Décembre: mois le plus chaud depuis 136 ans

Le mois de décembre 2015 a été le mois le plus chaud jamais enregistré depuis 136 ans. C’est le point final d’une année 2015 qui a battu tous les records de températures, selon l’agence américaine atmosphérique et océanique (NOAA).La température moyenne sur l’année s'est située 0,90 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle. Jamais,

, les relevés de températures n’avaient atteint de tels sommets. Sur les 12 mois de l'année 2015, dix ont battu des records de température individuels.

La COP 21 ne suffira pas

Le président américain Barack Obama l’avait annoncé le soir même de l’accord signé à la COP21 au Bourget en décembre 2015 : "le problème [du réchauffement climatique] n'est pas résolu grâce à l'accord de Paris" mais il "crée le mécanisme et l'architecture pour affronter ce défi de manière efficace". Le mécanisme va effectivement devoir être efficace et l’architecture solide pour faire face à la courbe exponentielle des températures. Car la courbe des températures n’est pas prête de s’inverser, malgré l’accord de Paris, qui a fixé à 2°C le réchauffement parrapport à l'ère pré-industrielle (1880-1899).Pour la climatologue Valérie Masson-Delmotte, membre du bureau du GIEC, le Groupe Intergouvernemental d’experts sur le climat : « le climat va continuer à se réchauffer quoi qu'on fasse pendant quelques dizaines d'années et il va rester plus chaud pendant plusieurs siècles. C'est inéluctable ». Selon les chiffres du GIEC, « entre 10 et 30% des émissions d'aujourd'hui continueront à agir pendant au moins 1.000 ans ».

Les températures montent partout

La décennie 2000-2010 a été la plus chaude jamais enregistrée. Et ce constat est partagé partout sur la planète. Les records de chaleur ont été observés quasiment partout dans le monde, y compris en Amérique Centrale, sur le continent européen ou dans l'ouest de l'Asie et d'importantes portions de la Sibérie. Le mercure a aussi atteint des niveaux sans précédent en 136 ans sur des zones étendues de l'Afrique, dans le Pacifique, où sévit le courant chaud El Nino, tout comme sur l'ensemble de l'océan Indien.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.