Route départementale
Route départementale © MaxPPP

Les routes nationales et départementales sont parmi les axes les plus empruntés en France. Malgré de nettes améliorations, ce vaste réseau est le plus accidentogène et celui que les Français redoutent selon le dernier baromètre Axa. L'assureur remarque aussi une baisse de certains comportements à risques.

41% des automobilistes français ont peur sur les routes départmentales et nationales . Le sentiment d'insécurité est établi dans le douzième baromètre Axa sur les comportements au volant, publié ce mardi. C'est sur lesroutes de tous les jours , que l'on emprunte pour le travail, les loisirs que la crainte de l'accident est la plus forte. Une crainte justifiée car ce réseau secondaire est celui qui concentre le plus de chocs mortels en France.

Certains de ces conducteurs et conductrices ne font pas non plus tout ce qu'il faut pour que cette sécurité s'améliore sur les axes secondaires qui représentent un million de kilomètres en France. 25% déclarent rouler à 120 ou 130 kilomètres par heure au lieu de 90.

ALLER PLUS LOIN ►►►Comment faire baisser les chiffres de la sécurité routière?

Conduire en ville n'est pas plus rassurant

Le réseau urbain n'a pas non plus les faveurs des automobilistes interrogés par TNS-Sofres pour Axa Prévention. 47% d'entre-eux déclarent se sentir en insécurité en ville . La densité du trafic est l'une des raisons principales de cette peur au volant. Des écarts de conduite sont aussi relevés en ville . 39% des conducteurs reconnaissent rouler, en moyenne à 65 kilomètres par heure plutôt qu'à la vitesse maximale autorisée à 50 kilomètres par heure. Malgré tout, ces comportements sont en baisse, ils étaient 44% en 2015

12ème baromètre de l'assureur AXA
12ème baromètre de l'assureur AXA © AXA / AXA

Les RD, RN et les routes en villes effraient plus que les autoroutes qui ne génèrent un sentiment d'insécurité que chez 13% des personnes interrogées dans ce sondage.

Moins de comportements à risques

Les données se croisent. Si la mortalité augmente de façon quasi constante sur les routes françaises depuis deux ans, les comportements à risques étudiés dans ce baromètre sont eux en diminution . Ainsi, en 2015, 28% des sondés reconnaissaient avoir pris le volant après deux verres d'alcool consommés. L'année est loin d'être terminée mais déjà une baisse de cette consommation est mesurée puisqu'ils sont 23% à reconnaître boire deux verres d'alcool avant de conduire.

Les comportements à risques au volant
Les comportements à risques au volant © AXA / AXA
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.