Argent couple insee
Argent couple insee © MaxPPP / Jean-François Frey

Les écarts de revenus, ce sont les femmes qui en patissent. Voilà ce qui ressort d'une étude de l'Insee réalisée sur l'année 2011. On y apprend que les femmes contribuent à hauteur de 36 % aux revenus du couple.

En 2011, la France compte presque 10 millions de couples composés d’un homme et d’une femme âgés de 20 à 59 ans, non étudiants. Dans les trois quarts de ces couples, le revenu de l’homme est supérieur à celui de la femme. En moyenne, en 2011, les femmes vivant en couple ont perçu un revenu annuel de 16 700 euros contre 29 000 euros pour leur conjoint, soit 42 % de moins.

Par comparaison, cet écart n’est que de 9 % entre les femmes et les hommes sans conjoint. Au total, sur l’ensemble de la population non étudiante âgée de 20 à 59 ans, l’écart de revenu est de 35 %.

Les femmes contribuent en moyenne pour 36 % aux revenus du couple

Cette contribution varie selon les situations :

  • Dans les couples dont les deux membres travaillent à temps complet (44 % des couples), la femme contribue en moyenne pour 44 % aux revenus du couple, niveau plus proche de la parité des revenus.
  • Dans ceux où la femme travaille à temps partiel et l’homme à temps complet (20 % des couples), la contribution des femmes est de 34 % en moyenne.
  • Dans les couples où seul l’homme occupe un emploi (21 % des couples), la femme contribue en moyenne pour 13 % au revenu du couple.

Moins d’écarts de revenu dans les couples de revenu intermédiaire ou relativement élevé

Les écarts de revenus entre hommes et femmes sont moins prononcés au sein des couples dont le niveau de revenu est intermédiaire ou relativement élevé. Dans les couples percevant au total entre 35 000 et 59 000 euros par an, soit 40 % des couples, la contribution moyenne des femmes est la plus élevée. La contribution des femmes augmente avec le niveau de diplôme.

Parmi les couples où les deux membres sont diplômés du supérieur, la contribution des femmes s’élève à 39 %, contre 36 % quand les deux membres ont un diplôme de niveau baccalauréat, brevet professionnel, CAP ou BEP, et enfin 31 % quand aucun des deux n’a de diplôme supérieur au brevet. Quand elles ont un niveau de diplôme supérieur à celui de leur conjoint, les femmes contribuent pour 41 % au revenu de leur couple. En dépit de diplômes plus élevés, elles travaillent plus souvent à temps partiel et sont plus souvent au foyer que leur conjoint.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | La note de synthèse de l'Insee "Écarts de revenus au sein des couples"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.