Rosen marche contre la prostitution
Rosen marche contre la prostitution © Radio France / Laetitia Saavedra

Rosen, ancienne prostituée de 57 ans, est partie de Saintes début septembre. Elle va marcher jusqu'à Paris. Objectif : lutter contre l'esclavage sexuel, alors que la pénalisation des clients a disparu du texte étudié par les parlementaires.

La prostitution, c'est un sujet qu'elle connaît bien. Elle l'a pratiquée pendant 22 ans et en est sortie en 2009. Aujourd'hui, Rosen Hicher est une militante et fait partie du réseau "Les survivantes de la prostitution". Elle demande l'abolition de la prostitution et la pénalisation des clients. Pour elle, c'est le seul moyen de sortir ces femmes du "cycle de la prostitution".

J'espère que d'autres marcheront avec moi contre la consommation des femmes.

Pour faire connaître son combat, elle s'est lancée dans une marche de 743 kilomètres. Elle est partie de Saintes (Charente-Maritime) le 3 septembre et devrait arriver à Paris le 12 octobre. Entre les deux villes, Rosen parcourt une vingtaine de kilomètres chaque jour pour rencontrer, entre autres, des routiers.

Laetitia Saavedra a passé une journée à ses côtés, entre Saint-Savin et Le Blanc (Centre).

Rosen veut changer les mentalités et rappeler que les prostituées sont des victimes qu'il faut protéger. Pour faire passer son message, elle n'hésite pas à parler directement à toutes les personnes qu'elle croise sur son chemin : des routiers, bien sûr, mais aussi des clients installés sur une terrasse.

Il ne s'agit pas de condamner les hommes, mais de protéger les victimes.

La pénalisation des clients avait beaucoup fait parler fin 2011. A l'époque, la députée PS de l'Essonne, Maud Olivier, proposait de la prison avec sursis pour les clients. Dans le texte proposé aux députés en première lecture, la sanction était limitée à 1.500 euros d'amende. Le 9 juillet dernier, la pénalisation des clients a disparu du texte, supprimée par une commission du Sénat. Elle pourrait encore être réintégrée par les députés mais pour l'instant, aucune date n'a été fixée.