Maison de la Radio
Maison de la Radio © Christophe Abramowitz

Les antennes seront encore très perturbées jeudi.

L'intersyndicale dénonce les "atteintes à l'emploi" proposées par la direction. Radio France prévoit 50 millions d'euros d'économies pour 2019.

Le PDG était "convoqué" ce matin au ministère de la Culture.

Mardi, l'hypothèse d'un plan de départs volontaires étaient clairement sur la table, pour 200 à 300 salariés "seniors". La mesure, proposée par le PDG Mathieu Gallet, permettrait d'économiser 17 à 24 millions d'euros de masse salariale. Mais les syndicats ne soutiennent pas ce projet.Par ailleurs, la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, a "convoqué" Mathieu Gallet ce mercredi matin. Elle lui demande de formuler et de présenter 15 propositions précises et fermes sur la stratégie à adopter pour le groupe. Des propositions à transmettre d'ici deux semaines.

En attendant, les négociations ont du mal à avancer : les explications de Delphine Simon

Relancer le dialogue entre la direction et le ministère

La tutelle les examinera pour fixer ensuite le COM (Contrat d'objectifs et de moyens), autrement dit la définition des missions du groupe public et son financement. Après avoir annoncé en novembre que le groupe serait gravement déficitaire en 2015, Mathieu Gallet a évoqué depuis une série d'autres pistes d'économies, dont le transfert d'un des deux orchestres au Théâtre des Champs-Elysées. La Caisse des dépôts, qui finance le théâtre a indiqué mardi n'avoir été saisie d'aucune demande à ce sujet.Le PDG de Radio France est par ailleurs affaibli par une polémique sur les frais de rénovation de son bureau ainsi que le recrutement, aux frais de Radio France, d'un conseiller en communication pour gérer son image. Des informations révélées par le Canard enchaîné.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.