Alors que les rectorats rendent leurs arbitrages sur les ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée prochaine, les coupes sont sévères à Paris : 87 fermetures pour 23 ouvertures.

Cette décision s'explique par une baisse démographique : près de 2000 élèves en moins à la rentrée 2016.

Mais sur le terrain, certains enseignants et parents se sont battus pour ne pas perdre une classe. Notamment dans le 10ème arrondissement de Paris.

La banderole est accrochée sur la façade de l'école : "Non à la fermeture". Dans cette maternelle, les classes seront plus chargées à la rentrée prochaine. Les enseignants ont fait grève deux fois et les parents sont à leurs côtés comme l'explique Amélie, parent déléguée :

C’est la première fois que je vois les parents aussi mobilisés.

Les professeurs craignent des conditions d'apprentissage plus difficiles pour leurs élèves, dans une école construite récemment et où les classes sont petites. Sophie enseigne en grande section. « La surcharge des effectifs impose une contrainte » explique l’enseignante.

Trouver de la place pour tout le monde

Le 10ème arrondissement est très touché par les fermetures de classes. La rentrée s'annonce difficile selon le directeur de l'école : « Il faudra trouver de la place pour tous les enfants et les choses risquent d’être compliquées » remarque-t-il. Il faudrait seulement douze élèves de plus pour maintenir la 7ème classe dans cette école.

Fermetures classes à Paris, le reportage de Sonia Bourhan :

1 min

Fermetures classes à Paris, le reportage de Sonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.