Lancement ce lundi de la COP21
Lancement ce lundi de la COP21 © MaxPPP

C’est l’une des plus grandes conférences internationales jamais organisées à Paris. Le sommet Climat ouvre officiellement ce lundi sous l’égide de l’ONU. En ouverture, François Hollande a réclamé "un accord universel, contraignant et différencié".

Pendant près de deux semaines, Paris va être le centre du monde. Cette 21e conférence de près de 200 parties signataires de la convention de l'Onu sur le climat (COP21) est considérée comme l'une des dernières chances d'engager la planète sur la voie d'une économie sobre en énergie fossile et en carbone, avant que son réchauffement ne prenne des proportions catastrophiques.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | François Hollande plaide pour un accord "ambitieux et contraignant "

Le président français est arrivé très tôt sur le site de la conférence, après avoir rendu hommage en compagnie de Barack Obama aux victimes des attentats du 13 novembre, devant le Bataclan. Il a été rejoint par le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui présidera la COP21.

La conférence s'est ouverte avec une minute de silence pour les victimes des attentats de l'organisation État islamique.

En ouverture, François Hollande a prononcé un discours très offensif et ambitieux, estimant que "le plus grand danger n'est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu'il soit trop bas et que nous l'atteignions" .

► ► ► SUR TWITTER | Déclaration intégrale de François Hollande

► ► ► INTERVENEZ | Retrouvez notre carte des initiatives citoyennes autour de la COP21

Les pays ont jusqu’au vendredi 11 décembre pour trouver un accord global pour lutter contre le réchauffement climatique.

► ► ► À L'ANTENNE | Les enjeux de la COP21, avec Sandy Dauphin

Une première journée très protocolaire

Après un bref discours (trois minutes chacun), les chefs d’Etat reçus pour l’inauguration lundi matin laisseront ensuite la place à leurs négociateurs.

Dans l'après-midi, plusieurs initiatives seront lancées, afin que les États s'engagent, par exemple, à doubler leurs budgets de Recherche et développement d’ici 2020 ou encore pour une tarification du carbone à l’échelle internationale. Ce sera la première fois que des dirigeants de ce niveau seront réunis sur ce sujet.

Après les attentats de Paris, Barack Obama a appelé les dirigeants de tous les pays à participer à ce moment pour montrer que le monde n'a pas peur des terroristes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.