circulation alternée dès lundi à paris
circulation alternée dès lundi à paris © reuters

Après deux jours de baisse (le seuil d'information a été dépassé samedi et dimanche, mais pas seuil d'alerte), Airparif prévoit un nouveau pic de pollution lundi en Ile-de-France. La circulation alternée devrait en réduire (un peu) l'impact.

Près d'une semaine après le premier dépassement du seuil d'information, les Parisiens ne semblent pas sortis du smog. C'est ce qui a finalement poussé le gouvernement à accepter la demande insistante de la maire de Paris Anne Hidalgo et des élus verts, en mettant en place la circulation alternée dans la capitale et dans 22 communes limitrophes Ce lundi, seuls les véhicules dont l'immatriculation est un nombre impair auront le droit de circuler. Si la mesure est reconduite le lendemain, ce sont les immatriculations paires qui pourront rouler.

Une mesure qui comporte beaucoup d'exceptions : Yann Gallic les détaille

La mise en place de circulation alternée, mesure rarissime (elle n'avait été décidée que deux fois jusqu'ici, en 1997 et en 2014), devrait permettre de limiter les dégâts, voire d'inverser la tendance. Et ce même si la situation météo reste propice à un développement de la pollution, selon Anne Kauffmann, chef du Pôle Etudes d'Airparif.

On sera toujours en situation anticyclonique, avec une inversion de température importante et une accumulation de pollution locale. La circulation alternée devrait faire baisser de 6 à 10 % les niveaux de demain. Pour l'instant, on n'a pas encore d'élément pour dire qu'on atteint la fin de l'épisode la semaine prochaine.

Dimanche, la concentration en particules s'élevait de 40 à 55 microgrammes par m3. Elle devrait légèrement remonter lundi, avec une concentration entre 45 et 60 microgrammes par m3.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.