Marche des fiertés le 6 juin 2015 à Rennes
Marche des fiertés le 6 juin 2015 à Rennes © MaxPPP / Jeremias Gonzalez

Le rassemblement parisien qui avait lieu samedi après-midi avait un goût bien particulier, quelques heures après la légalisation du mariage gay dans l'ensemble des États-Unis d'Amérique, et quelques jours après une décision similaire en Irlande.

Il y a deux ans, c'était le mariage pour tous français qui était dans toutes les têtes lors de la traditionnelle marche des fiertés parisienne. Cette année, c'est le grand "oui" de la Cour suprême américaine qu'on entendait retentir dans les rues de la capitale."C'est une victoire très importante pour les personnes LGBT et pour la société en général ", expliquait ainsi Arnaud Gauthier-Fawas, porte-parole de l'inter-LGBT. "On va célébrer cette nouvelle, mais aussi le mariage gay en Irlande."

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Les États-Unis passent au mariage pour tous

Dans le cortège ou à distance, des politiques qui soutiennent cette marche des fiertés.

Écoutez le reportage dans le cortège parisien de Solenne Le Hen

1 min

"Pour le pays de la liberté... il était temps !"

Alors si en apparence, cette marche 2015 ressemblait à celles des précédentes, avec ses drapeaux arc-en-ciel et sa sono techno hurlante, il y avait en filigrane cet évènement majeur... Même si le combat est loin d'être fini, pour certains manifestants

Il faudrait que ça avance plus, il y a encore des endroits en France où l'on peut se faire agresser. J'ai des amies qui ont failli se faire agresser avec des tessons de bouteille juste parce qu'elles se tenaient la main.

Un autre manifestant considère qu'il faut maintenant aller plus loin. "Nous ne sommes toujours pas à égalité avec l'ensemble de la population, en France ou ailleurs, en termes de droit. Le droit à la PMA par exemple, ou la GPA : il faut l'encadrer, il faut en discuter. On bataille pour que les droits durement acquis restent et que d'autres droits arrivent ! "

Une partie de la classe politique française remet toujours en cause aujourd'hui le droit au mariage pour les couples homosexuels.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.