Pneumologues et allergologues sortent aujourd'hui un livre blanc pour demander aux autorités sanitaires de se saisir du sujet qui concerne de plus en plus de personnes en France.

En France, 30% de la population souffre d'allergies aujourd'hui, contre 1% dans les années 1960
En France, 30% de la population souffre d'allergies aujourd'hui, contre 1% dans les années 1960 © AFP / Philippe Huguen

Deux millions de Français seraient lourdement affectés au quotidien par des allergies sévères. Depuis dix ans, le phénomène s'accélère avec des allergies de plus en plus fréquentes et de plus en plus graves.

Elles concernent 30% de la population à des degrés divers alors que dans les années 1960, seul 1% de la population était concerné. "On voit des enfants de cinq ans extrêmement allergiques au pollen. Aujourd'hui, il y a des gens allergiques à tous les pollens, et surtout des pathologies de plus en plus sévères et qui résistent de plus en plus aux traitements", explique Isabelle Bossé, allergologue à La Rochelle. Pour elle, les particules fines accentuent la réaction aux allergènes mais la science manque d'études sur le sujet, faute d'investissements.

"Dans l'opinion publique, ça reste une maladie banale, pas grave, avec laquelle on peut vivre très bien et qui ne nécessite pas d'investissements", explique une allergologue de La Rochelle.

À travers un livre blanc qui sort ce jeudi, les pneumologues et allergologues demandent donc aux pouvoirs publics de se saisir d'urgence de ce fléau. Au quotidien, les allergies sévères sont la cause d'absentéisme au travail et de qualité de vie fortement dégradée.

Pour les spécialistes, la France manque de médecins formés sur le sujet. Ce sont 400 professionnels supplémentaires qui sont nécessaires sur tout le territoire. Depuis le mois de décembre, l'allergologie est désormais une spécialité médicale, tout comme la dermatologie ou la pédiatrie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.