Le risque d'allergie sera "élevé", selon le Réseau national de surveillance aéorobiologique
Le risque d'allergie sera "élevé", selon le Réseau national de surveillance aéorobiologique © PhotoPQR/Le Parisien

Le printemps est là. Avec lui, le beau temps, les oiseaux qui chantent, la nature qui revit... et les bouleaux qui fleurissent. Au grand dam de milliers d'allergiques aux pollens.

► ► ► RETROUVEZ | La carte de la vigilance aux allergies

La semaine s'annonce difficile pour les allergiques aux pollens de bouleau. Ces derniers seront présents "à foison" sur une grande partie de la France et le risque d'allergie sera "élevé", écrit le Réseau national de surveillance aéorobiologique (RNSA) dans son bulletin hebdomadaire :

La semaine sera chargée en pollens, les allergiques, surtout ceux sensibles aux pollens de bouleau, devront impérativement suivre leur traitement ou consulter leur médecin.

Risque allergique "maximal"

"Le bouleau s'imposera tout au long de la semaine", poursuite le RNSA, et provoquera "un risque allergique maximal" de l'Alsace à la Normandie, en passant par l'Auvergne et Rhône-Alpes. Parallèlement, les quantités de pollens de frêne et de platane "ne diminuent pas" et le risque allergique est "moyen" voire "élevé", particulièrement dans le sud de la France et en région parisienne.

En France, environ 30% de la population adulte et jusqu'à 20% des enfants seraient aujourd'hui allergiques à des pollens. Les différents pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques, comme des rhinites ou des conjonctivites.

Carte de vigilance aux pollens
Carte de vigilance aux pollens © RNSA
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.