À l'occasion de sa "keynote", sa conférence de présentation de nouveaux produits, ce lundi, Apple a présenté de nouvelles fonctions pour ses applis, et notamment le logiciel de vidéoconférence FaceTime : celui-ci sera désormais compatible sur toutes les machines, et il devient possible de "planifier" des discussions.

L'appli FaceTime va s'enrichir de nouvelles fonctions
L'appli FaceTime va s'enrichir de nouvelles fonctions © AFP / Odd ANDERSEN

En 2010, Apple annonçait FaceTime, une application futuriste pour l'époque : les utilisateurs et utilisatrices d'iPhone pouvaient désormais passer des appels vidéo aussi simplement que des appels audio. Et ce bien avant WhatsApp ou Messenger, et alors que les services classiques, comme Skype, n'avaient pas encore pris le tournant des applis mobiles. 

Mais depuis, et avec trois confinements entre-temps, FaceTime s'était retrouvé distancié par de nouvelles applications, conçues à l'origine pour le travail, comme Zoom ou Google Meet, mais dont les fonctionnalités ont aussi séduit le grand public. Ce lundi, Apple tente de mettre un pied sur le territoire de ces applications qui ont diversifié leurs fonctions.

Des liens accessibles à tous

La mise à jour de FaceTime a été annoncée à l'occasion de la conférence des développeurs (WWDC) annuelle de la marque à la pomme, animée par le PDG Tim Cook et le vice-président Craig Federighi, en charge des logiciels. Intégrée aux prochaines versions des systèmes d'exploitation des Mac, iPad et iPhone, la nouvelle version de FaceTime inclut une petite fonctionnalité mais qui modifie le rapport à ces visioconférences : les "liens FaceTime".

Autrement dit, il devient possible de planifier une visioconférence avec FaceTime, et plus seulement de passer des appels (et d'y répondre)... exactement à la manière de logiciels comme Zoom. Et comme il s'agit d'un simple lien, cela signifie que n'importe quel utilisateur ou utilisatrice peut cliquer sur ce lien... y compris sur un PC ou un téléphone Android. FaceTime s'enrichira d'un accès depuis n'importe quel navigateur Internet. En revanche, il semble que pour planifier un appel FaceTime, il faudra toujours disposer de l'application, c'est-à-dire avoir un appareil Apple. 

Pas avant l'automne

Pour accompagner cet élargissement, le logiciel se pare de nouvelles fonctions, comme la possibilité de partager l'écran mais aussi de la musique ou de la vidéo, ou encore un mode "portrait" permettant de flouter l'arrière-plan... là aussi, similaire aux progrès d'autres logiciels existants. La date de sortie de cette nouvelle version n'est pas encore connue, mais le nouveau cru de FaceTime devrait arriver à l'automne avec iOS15 et le nouveau macOS... ce sera plus d'un an et demi après l'émergence de Zoom et autres applis de visioconférence. Mais Apple dispose d'un avantage non négligeable : son appli est installée par défaut sur tous ses appareils.