Le fabricant américain a présenté ce mercredi ses nouveaux modèles d'iPhone. Ils sortiront avec un nouveau système d'exploitation capable d'estimer le temps que l'utilisateur passe sur son smartphone ou sa tablette. Objectif : apprendre à se "désintoxiquer" de son smartphone.

Les nouveaux iPhone Xs et Xs max, annoncés ce mercredi
Les nouveaux iPhone Xs et Xs max, annoncés ce mercredi © AFP / Noah Berger

Ce mercredi, Apple a présenté à la presse et au grand public ses nouveaux modèles d'iPhone, successeurs de l'iPhone X, remarqué l'an dernier autant pour ses prouesses technologiques que pour son prix (le premier smartphone vendu à plus de 1 000 €). 

Ces nouveaux téléphones, nommés iPhone Xs, Xs max et Xr, sortiront dans quelques semaines (le 21 septembre pour les plus rapides, en octobre pour l'iPhone Xr). Et tous embarqueront iOS 12, la nouvelle version du système d'exploitation qui accompagne le smartphone depuis ses débuts, il y a plus de dix ans. 

Parmi les fonctions qui font leur arrivée dans cette nouvelle version figure "Temps d'écran" : présentée en juin dernier lorsque Apple a levé le voile sur les premières nouveautés du système d'exploitation, celle-ci a beaucoup fait parler d'elle. Accessible dans les réglages du téléphone, elle permet à chaque utilisateur de savoir précisément combien de temps il a passé les yeux rivés sur son écran. 

En détail, "Temps d'écran" (disponible en test depuis cet été pour certains utilisateurs) propose le temps passé, jusqu'au détail heure par heure ou application par application, mais aussi le nombre de fois que vous activez votre téléphone ou le nombre de notifications reçues. 

Des alertes d'utilisation

Avec cette fonction, votre iPhone vous envoie chaque semaine un rapport d'activité, qui affiche le temps moyen hebdomadaire passé en utilisation du smartphone. Pour les gros utilisateurs, ce temps peut vite grimper à trois, voire quatre heures en moyenne par jour. 

Cette fonction est en apparence contre-productive pour Apple : faire prendre conscience à l'utilisateur du temps qu'il passe sur le smartphone est une façon de l'inciter à réduire ce temps, d'autant plus que "on peut définir pour un jour donné qu'on ne passera pas plus de 15 minutes sur Facebook ou pas plus de 15 minutes sur les réseaux sociaux", explique Nicolas Six, spécialiste des nouvelles technologies au Monde

Pour le bien-être des utilisateurs

"A la fin de ces 15 minutes, on reçoit une alerte, mais une petite touche permet de se débarrasser de l'alerte et de continuer à l'utiliser : il faut des nerfs d'acier pour réussir à tirer parti de cette fonctionnalité !", ajoute le journaliste spécialisé. Pour les parents, la fonction peut toutefois être assortie d'un mot de passe, empêchant les enfants d'outrepasser la limitation dans le temps. 

"L'idée, c'est de faire en sorte que les gens vivent bien avec leur téléphone, qu'ils ne souffrent pas d'y passer trop de temps : c'est assez intelligent à long terme", juge Nicolas Six. Pour Apple, c'est aussi l'assurance de se forger une image d'entreprise qui se soucie du bien-être de ses utilisateurs. Android, mais aussi Instagram et Youtube, travaillent sur des fonctions similaires. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.