Crues à Morlaix
Crues à Morlaix © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME / PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Alerte rouge crues sur le Finistère, orange sur le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine : les départements bretons subissent ce soir le contrecoup de la tempête Qumeira. Des inondations menacent un peu partout suite aux fortes pluies de la nuit dernière.

La tempête est passée, mais pas l'inquiétude de Météo France, qui a maintenu plusieurs départements en alerte. Certes, les vents n'ont pas fait de gros dégâts dans les 36 départements concernés par l'alerte précédente la nuit dernière, à part les coupures d'électricité (jusqu'à 70.000 foyers concernés au plus fort de l'évènement). Mais c'est l'eau qui inquiète désormais les villes bretonnes.

Dans le Morbihan, placé en vigilance rouge, on craint un débordement du Blavet, près de Lorient, et de l'Oust. Les recommandations incitent à limiter au maximum les déplacements.

À Malestroit, dans l'ouest du département, Yves Quentel a rencontré des habitants excédés de s'être à nouveau réveillés les pieds dans l'eau

Côté Ille-et-Vilaine (en alerte orange), c'est la Vilaine qui menace de déborder, en aval de Rennes, mais aussi le Meu, l'un de ses affluents. La Loire-Atlantique est elle aussi placée en vigilance orange.

Dans le Finistère, l'eau a déjà fait des dégâts. À Quimperlé, une centaine de maisons ont été à nouveau envahies par la Laïta.

Le reportage sur place de Benjamin Bourgine

À Quimper, 54 magasins, 26 maisons et 27 voitures ont été touchés par les indodations. La ville a décidé de demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Même situation à Morlaix, où les deux rivières étaient en crue aujourd'hui.

"Grande vigilance"

Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, appelle ce soir à la "grande vigilance pour aujourd'hui et demain".

On peut comprendre la fatigue des habitants, des secouristes et la lassitude des élus... C'est une nouvelle épreuve pour la Bretagne et particulièrement Morlaix et Quimperle. Nous faisons face à un niveau d'inondations peu commun par leur durée. Il faut redoubler de vigilance. L'État est aux côtés des Bretons. Le système de vigilance a parfaitement fonctionné. Nous avons accéléré les procédures pour leur venir en aide à court et moyen terme.

La Bretagne avait déjà subi de plein fouet des intempéries particulièrement importantes ces dernières semaines.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.