Les annonces d'annulation de feux d'artifice ou de festivités se multiplient, de La Baule à Marseille, pour des raisons de sécurité après Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray

Beaucoup de feux d'artifice annulés en ce mois d'août
Beaucoup de feux d'artifice annulés en ce mois d'août © Maxppp / Patrice LAPOIRIE

Si Bayonne a maintenu ses fameuses fêtes, fin juillet, il n’y aura pas de Prom party, la fête dansante, à Nice, les 15 et 28 août. Pas de feu d'artifice à la Baule, Collioure ou Avignon. La nuit des étoiles filantes ce week-end, réduit la voilure.  A Marseille, la mairie a annoncé l'annulation du meeting aérien de la patrouille de France le 13 août, où 100.000 visiteurs étaient attendus. Grasse renonce à sa 70e fête du jasmin, qui devait accueillir plus de 5.000 visiteurs.

Rideau aussi, sur le festival des plages musicales à Berck- sur- Mer, censé se tenir du 4 au 7 août. La mairie renonce face aux nouvelles exigences de sécurité de la sous-préfecture. Ce renoncement de dernière minute met très en colère Michael Jones, tête d'affiche du festival, joint par Anne-Claire Gauchard

Il faut avoir courage de dire à Daech qu'on a pas peur d'eux, alors que là un sous-préfet a peur qu'un jour on lui donne tort

Des annulations justifiées mardi par le ministre de la Défense par les contraintes liées à la "situation de guerre" face au terrorisme. "Il faut que chacun comprenne qu'on est dans cette situation et que ça entraîne parfois des contraintes", a ajouté Jean-Yves Le Drian.

Infographie, festivités et événements annulés
Infographie, festivités et événements annulés © VisActu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.