Tôt ce samedi matin, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 300 personnes en amont de la journée de mobilisation des "gilets jaunes" à Paris. 8 000 policiers sont déployés dans la capitale.

Premiers regroupements de "gilets jaunes" à Paris samedi matin
Premiers regroupements de "gilets jaunes" à Paris samedi matin © AFP / Lucas Barioulet

Plus de 300 personnes ont été interpellées ce samedi matin à partir de 7h30 dans le cadre de contrôles effectués à Paris, selon la préfecture de police. 

Parmi elles, au moins 32 personnes ont été placées en garde à vue, essentiellement pour participation à un groupement en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction/ dégradation de biens.                     

Plusieurs dizaines ont fait l'objet d'une vérification d'identité.

Fuites sur le dispositif policier

Une enquête judiciaire a été ouverte ce samedi matin afin d'identifier l'origine de la divulgation, sur les réseaux sociaux, des détails du dispositif policier déployé pour faire face à l'acte IV de la mobilisation des "gilets jaunes" à Paris.                     

Cette enquête est confiée à la brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information (BEFTI).                      

Vendredi soir, le compte Twitter d'un média alternatif a mis en ligne un document présenté comme étant la note interne de la préfecture de Police de Paris destinée aux chefs de service de la police, et qui détaille une partie du dispositif policier déployé à Paris. Un dispositif que les autorités avaient refusé de détailler, pour des raisons de sécurité.

Autoroutes fermées, routes bloquées

L'autoroute A10 est fermée à la circulation pour une durée indéterminée au nord de Bordeaux dans les deux sens après une action des "gilets jaunes" dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte France Bleu Gironde.                      

L’autoroute A10 est donc coupée entre les échangeurs d'Ambès au nord de Bordeaux et de Blaye-Montendre dans les 2 sens.                      Les "gilets jaunes" ont fait brûler des palettes sur la chaussée, au sud du péage de Virsac entre 1h et 2h30 du matin. Les dégâts sont importants.                      

Les services doivent "nettoyer et dégager les voies avant de pouvoir rouvrir", explique Vinci Autoroute.

Sur l’autoroute A 11, une manifestation est en cours au niveau de la sortie 20 à Ancenis en Loire-Atlantique.  

Sur l’A 43 entre Chambéry et Albertville en Savoie, les "gilets jaunes" mènent une opération escargot.                     

Autre opération escargot, dans le Doubs, sur l'A 39, en direction de Mulhouse, dans le secteur de Montbéliard.                      

Dans la Somme, 300 gilets jaunes sont mobilisés dans le calme ce matin, sur les lieux de rassemblements habituels, par exemple à Albert, Argoeuves, Vauchelles-les-Quesnoy.   A Beauvais et Compiègne, les marches pour le climat sont annulées.  

A Albert, les bus qui doivent aller à Paris, prennent du retard à cause de fouilles minutieuses.                      

L'autoroute A 6 est fermée dans les deux sens entre Lyon (Rhône) et Mâcon (Saône-et-Loire).

Pas de nouvelle mesure annoncée

Vendredi soir, Édouard Philippe a reçu sept représentants des "gilets jaunes libres", c'est-à-dire les plus modérés, dont Benjamin Cauchy et Jacline Mouraud. Ils sont sortis de Matignon peu après deux heures de discussion avec le Premier ministre.  

Édouard Philippe ne leur a pas annoncé de nouvelle mesure. 

Il nous a écouté et nous avons parlé a dit l'un des participants à la sortie.                      

Les "gilets jaunes libres" appellent à nouveau à ne pas aller manifester à Paris ce samedi et conseillent aux "gilets jaunes" d'attendre "dans la sagesse" les propos du président en début de semaine prochaine.                      

Ils appellent maintenant le président de la République à parler mais ne demandent plus à être reçus à l'Élysée.              

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.