Les jeunes bacheliers qui s’apprêtent à se lancer dans une licence de sciences n’ont pas toujours le niveau. Un site gratuit les aide afin de limiter les risques d'échec.

Le site Faq2sciences
Le site Faq2sciences © Unisciel

Bac en poche, les élèves qui ont obtenu leur affectation dans une université scientifique vont peut-être connaître des difficultés à la rentrée. Les exigences en sciences ne sont en effet pas les mêmes au lycée et à l'université, et beaucoup d'étudiants sont en échec la première année de licence : entre 60% et 65% en moyenne. Ce taux d'échec est encore plus élevé pour ceux qui n'ont pas de bac S.

"Un étudiant qui a un bac pro ou techno n’a pratiquement aucune chance de réussir une L1 scientifique en un an. La particularité des études scientifiques est de se baser sur des fondamentaux, et quand ils ne sont pas là, il est très difficile de progresser". Fabien de Marchi, vice-président de la Conférences des UFR scientifiques à l’université.

Même pour le bac S, le niveau est plus léger depuis la réforme du lycée. C'est pourquoi Unisciel (Université des Sciences en Ligne) a créé l'an dernier, avec le soutien du ministère de l'Enseignement supérieur, un site gratuit appelé Faq2sciences, pour aider ces futurs étudiants à se remettre à niveau. Le but est de leur permettre d'anticiper les difficultés qu'ils vont rencontrer. Ils répondent à des questions, et en fonction de leurs erreurs, le site leur envoie des exercices pour approfondir.

"L’étudiant se teste. En fonction des résultats, on lui propose des modules pour qu’il puisse se remettre tranquillement à niveau. On a environ 1.400 questions qui permettent de vérifier l’ensemble des prérequis pendant l’été". Manuel Majada, secrétaire général d'Unisciel.

Le reportage de Sonia Bourhan, spécialiste Education à France Inter.

1'15

Le site faq2sciences aident les étudiants en sciences à se mettre à niveau

Par Sonia Bourhan

L'an dernier, le site faq2sciences a enregistré 44.000 connexions. Il reste ouvert pendant l'année pour que les étudiants continuent à s'entraîner.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.