L'application SAIP, qui alerte en cas d'attentat, est téléchargeable sur smartphone.
L'application SAIP, qui alerte en cas d'attentat, est téléchargeable sur smartphone. © Radio France / Hassina Dris

A deux jours de l'ouverture de l'Euro, l'application S.A.I.P (pour Système d'Alerte et d'Information aux Populations) a été lancée par le ministère de l'intérieur. Les utilisateurs pourront ainsi être prévenus en cas d'attentat.

Au lendemain des attentats du 13 novembre, Manuel Valls l'avait promis. C'est désormais chose faîte. L'application d'alerte et d'information aux populations a vu le jour ce mercredi. Téléchargeable gratuitement sur iPhone et Androïd, en français et en anglais, il suffira de se géolocaliser pour y accéder. En cas d'attentat, l'écran deviendra rouge avec un seul mot "Alerte" et un gros point d'exclamation. Le ministère de l'Intérieur appelle cela un écran de sidération.

Des alertes lancées par les préfets

"Abritez-vous", "n'encombrez pas les réseaux téléphones" sont les consignes qui apparaîtront dans la foulée. L'alerte sera lancé par chaque préfet dans chaque département, ce dernier, en charge du pilotage du système, décidera par ailleurs de la taille de la zone géographique dans laquelle sera diffusé l'alerte.

Une fois l'alerte reçue, des conseils aux utilisateurs sur les comportements à adopter seront envoyés. Pour lutter contre les rumeurs sur les réseaux sociaux, les citoyens sont invités partager l'alerte. L'objectif du ministère de l'intérieur est clair : obtenir un socle de personnes qui deviendront des viralisateurs et qui transmettront les informations officielles.

En plus des attentats, cette application concernera aussi les incidents nucléaires, la présence de produits dangereux ou encore les ruptures de barrages hydrauliques. L'alerte sera silencieuse ou bruyante en fonction de sa nature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.