Les migrants bloquent le centre Emmaüs de Vincennes
Les migrants bloquent le centre Emmaüs de Vincennes © Radio France / Aurélien Colly

Ce mardi, près de Paris, des migrants ont bloqué l’accès au centre Emmaüs où ils sont hébergés. Ils voulaient dénoncer leurs conditions d’accueil, comparées à de la détention.

Ils sont une cinquantaine, hébergés depuis le mois de juin dans ce centre Emmaüs situé à proximité de l’hippodrome de Vincennes, après les multiples évacuations des différents campements de la capitale.

Toute la journée, ils ont empêché les travailleurs sociaux de l’association d’entrer sur le site, avant de finalement rouvrir les portes en début de soirée.

Les revendications des migrants à Vincennes
Les revendications des migrants à Vincennes © Radio France / Aurélien Colly

"Nous sommes abandonnés"

Ces migrants, essentiellement soudanais et érythréens, comparent leurs conditions d’hébergement à des "conditions de détention", selon un communiqué publié par le comité de soutien "La Chapelle en lutte". L’un des migrants en veut pour preuve les barreaux fixés aux fenêtres des chambres, et les lits vissés au sol.

"Il n'y a aucun moyen de laver ses affaires, pas même une bassine et de l'eau ; un savon est divisé entre vingt personnes. La nourriture est mauvaise et insuffisante. Tous les jours, nous sommes contraints de frauder parce que le centre ne nous fournit pas de titres de transport ", détaillent les migrants. Ils se disent abandonnés, et déplorent aussi l’absence de tout suivi de leur situation administrative, contrairement aux promesses faites au moment des évacuations de campements.

Le reportage d'Aurélien Colly.

Apres négociations, et des avancées

Pour tenter de calmer la colère des migrants, la directrice générale d’Emmaüs Solidarité, qui gère le centre, est venue sur place dans la matinée. "Notre travail, c'est la mise à l'abri de ces personnes : faire en sorte qu'elles puissent dormir avec un toit au-dessus de leur tête ", se défend Aurélie El Hassak-Marzorati. "Nous sommes un centre d'hébergement. Pour leur situation administrative, cela relève de la compétence et du financement de centres d'asile ". Quant à la préfecture d’Ile-de-France, elle assure que des visites ont lieu toutes les semaines pour suivre les différentes situations.

Les migrants bloquent le centre Emmaüs de Vincennes
Les migrants bloquent le centre Emmaüs de Vincennes © Radio France / Aurélien Colly

Une délégation de la préfecture est venue discuter avec les migrants, qui ont obtenu satisfaction . Ils vont donc avoir dès cette semaine une domiciliation (condition indispensable pour toute demande d'asile), des rendez-vous personnalisés ce jeudi, des tickets de métro, des photos d'identité pour chacune, et une machine à laver.

Dîner des migrants au centre Emmaüs de Vincennes
Dîner des migrants au centre Emmaüs de Vincennes © Radio France / Aurélien Colly

1.300 places d'hébergements ont été ouvertes depuis début juin pour accueillir les migrants.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.