Le festival du film indépendant de Sundance (Utah, Etats-Unis) a fait des "fake news", les fausses informations, l'un de ses thèmes de débat cette année.

Les fakes news venant de Russie au coeur des préoccupations du festival de Sundance
Les fakes news venant de Russie au coeur des préoccupations du festival de Sundance © Radio France / Valérie Cantié

L'élection imprévue de Donald Trump avait mobilisé les foules au festival du film indépendant de Sundance en 2017. Sundance, créé il y a 30 ans par Robert Redford, est toujours très politique. Cette année, le sujet des fake news et les attaques répétées de Donald Trump envers la presse inquiètent tout particulièrement. 

Je suis un fervent supporter du journalisme. 

Selon l'acteur, il devient de plus en plus difficile de connaitre la vérité dans ce climat. 

"Le journalisme sérieux est tellement menacé car il y a beaucoup d’hostilité. Ça devient de plus en plus difficile pour le public de comprendre ce qui se passe". 

Notre rôle au festival est de promouvoir le journalisme qui recherche la vérité.

Justement, le festival de Sundance 2018 a sélectionné dans la catégorie documentaires un film particulièrement parlant sur le sujet : "Our new president". Le film fait beaucoup parler de lui. Le critique du magazine Variety évoque un film révélateur, facétieux et exaspérant.

"Notre nouveau président"

Un film fait parler de lui cette année... un documentaire russe réalisé par Maxim Pozdorovkin. 

J'ai voulu voir s'il était possible de faire un documentaire avec des infos sans rien de vrai dedans

Un montage judicieux d'images d'actualité russes diffusées dans les médias russes avant et après l'élection de Donald Trump. 

Hillary Clinton droguée et malade

Le film montre jusqu'où les médias russes d'Etat sont allés pour discréditer Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle américaine. Ils l'ont présentée comme cocaïnomane, entourée de cocaïnomanes qui entreraient à la maison blanche si elle était élue. 

Photomontage russe d'Hillary Clinton utilisé dans Our new president
Photomontage russe d'Hillary Clinton utilisé dans Our new president / Third party films

Ils ont également usé de tous les stratagèmes de montage pour la faire apparaître comme quasiment sénile, malade et donc incapable de gouverner.

Plusieurs ennemis d'Hillary Clinton auraient été tués en 2016, et c'est elle qui aurait commandité ces meurtres. Le gouvernement aurait également fomenté l'assassinat de Trump le jour de sa prestation de serment,  Tout ceci est annoncé sans conditionnel par les présentateurs de la chaine de télé la plus regardée de Russie. 

Le 2e bureau de Poutine ? Les locaux de la télé !

Le président russe apparait constamment dans le film. Où l'on découvre à quel point il pèse de tout son poids et de tout son pouvoir sur les médias. Russia Today, RT, est une pure création de Poutine. RT regroupe les médias d'Etat russes. Poutine a également nationalisé la seule chaine de télé qui restait indépendante, NT, et y a placé ses hommes et femmes.

La présentatrice Irada Zeynalova de NT version Poutine, à qui l'on demande si elle est pour quelque chose dans l'élection de Trump, répond en souriant : 

J'ai donné du mien pour la paix dans le monde

Une image de Trump sur les seins, des chansons en son honneur

La population russe semble satisfaite de l'élection de Trump, à en croire "Our new president". Des enfants le félicitent sur le net, des seniors lui dédicacent des chansons. Un astrologue lui prédit un avenir brillant alors qu'une jeune femme se tatoue son portrait sur la poitrine. 

Extrait de video Youtube utilisée dans Our new president
Extrait de video Youtube utilisée dans Our new president / Third party films

Un russe s'est même fait graver les portraits de Poutine et Trump sur les dents !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.