L’INSV organise la 17ème Journée du sommeil ce vendredi. L'occasion de découvrir que les Français préfèrent dormir à deux, malgré de nombreuses sources de gêne potentielles.

Le manque de sommeil est nocif pour la santé.
Le manque de sommeil est nocif pour la santé. © CAIA IMAGE / SCIENCE PHOTO LIBRA / NEW / Science Photo Library

Aujourd’hui près de 40% des Français dorment seuls selon l'enquête Institut national du sommeil et de la vigilance/MGEN 2017. Les célibataires mais aussi ceux indisposés par les habitudes nocturnes de leur conjoint. Pour cette 17ème Journée du sommeil ce vendredi, plus de 60 centres et structures spécialisés organisent des animations et des conférences dans 54 villes en France sur la question du sommeil.

► SUR LE WEB | Voir le détail du programme sur le site de l'évènement

Plus d'un Français sur deux affirme manquer de sommeil. Et il n'y a pas de temps de sommeil idéal. "Le sommeil dont on a besoin est celui par lequel on se sent dans la meilleure forme possible pendant la journée suivante", assure le professeur Philip Pierre du CHU de Bordeaux.

Ronflement et mouvements

Le ronflement est une des sources de gêne pour le sommeil du partenaire, d’autant que plus d’un tiers des Français ronflent très régulièrement.

Les mouvements du corps sont une autre source de dérangement. Le docteur Joëlle Adrien, présidente de l’Institut national du sommeil et de la vigilance, explique : "Pendant la nuit, on effectue entre 40 et 60 mouvements qui sont susceptibles de réveiller l’autre. Respecter son besoin de sommeil a une influence sur la santé à long terme. Il faut donc réfléchir à cette coutume de faire lit commun. Il ne faut pas faire chambre à part obligatoirement. Il faut peut-être un lit plus grand, des lits jumeaux ou d’autres solutions. Il faut dire que ce n’est pas une rupture d’affection ou d’amour. Il faut en parler."

77% des couples qui dorment ensemble le font par choix

La question doit être posée sans tabou pour savoir si la gêne ressenti est plus important que le plaisir de dormir en couple. Aujourd'hui, un Français sur deux dort en couple et parmi eux, 77% le font par choix. Pour 49% des Français dormir ensemble est un plaisir, pour 28% dormir à deux rassure et 25% y tiennent parce que ça tient chaud. Mais 41% des Français préfèrent dormir seuls par souci de confort ou pour cause d'incompatibilité d’horaire avec leur conjoint.

L'étude révèle aussi que 39% des Français font des siestes en moyenne entre 2 et 3 par semaine et plus de sept Français sur dix se réveillent au moins une fois par nuit.

"Dormir seul ou pas : quel impact sur le sommeil ?" Enquête réalisée sur un échantillon représentatif de la population française par le département santé d’OpinionWay auprès de 1001 personnes âgées de 18 à 65 ans interrogées sur internet du 28 novembre au 7 décembre 2016 selon le système CAWI.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.